Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Fièvre jaune au Libéria

Le Ministère libérien de la Santé a signalé un cas suspect de fièvre jaune ainsi qu'un un cas confirmé au laboratoire, à Zuotuo, district de Tappita, comté de Nimba. Le cas confirmé concernait un homme de 32 ans qui est décédé, alors qu'il y a eu un rétablissement dans l'autre cas.

La fièvre jaune a été confirmée par le laboratoire national de Monrovia et par l'Institut Pasteur de Dakar au Sénégal, laboratoire régional de référence et centre collaborateur de l'OMS pour la fièvre jaune. Une enquête sur la flambée de fièvre jaune a été effectuée conjointement par le Ministère de la Santé et le Bureau de l'OMS dans le pays du 4 au 7 avril.

Le Ministère de la Santé planifie avec l'appui de l'OMS une campagne de vaccination de masse dans les districts touchés et environnants qui doit se dérouler à partir du 25 avril. Le Ministère de la Santé a demandé à bénéficier de vaccin antiamaril provenant du stock mondial d'urgence géré par le Groupe international de coordination pour l'approvisionnement en vaccin antiamaril. Le stock d'urgence est financé par l'Alliance GAVI et géré par le Groupe international de coordination qui est composé de représentants de Médecins sans Frontières (MSF), de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et de l'OMS, laquelle en assure le Secrétariat.

Un appui financier à la prise en charge du coût de cette campagne sera apporté par l'intermédiaire de l'Initiative contre la fièvre jaune, le service d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) et le Gouvernement libérien.

Partager