Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Cas importé aux Pays-Bas de fièvre hémorragique de Marburg en provenance d’Ouganda

10 juillet 2008

Le gouvernement des Pays-Bas a averti l’OMS de la survenue d’un cas de fièvre hémorragique de Marburg (FHM) chez une touriste néerlandaise qui a été en Ouganda. L’infection a été mise en évidence par des tests de laboratoire exécutés par l’Institut Bernhard Nocht à Hambourg (Allemagne).

Cette femme âgée de 40 ans a séjourné en Ouganda du 5 au 28 juin 2008 et elle est entrée dans des grottes à deux reprises. Elle a visité la première grotte le 16 juin à Fort Portal. Aucune chauve-souris n’y a été observée. Selon les informations disponibles, elle a ensuite été exposée à des chauves-souris frugivores lors d’une visite à la « Python Cave » (grotte du Python), dans la Forêt de Maramagambo entre le Queen Elisabeth Park et Kabale, le 19 juin. On pense que cette grotte abrite des espèces pour lesquelles on a établi qu’elles étaient porteuses de filovirus dans d’autres sites d’Afrique subsaharienne. Les filovirus peuvent être à l’origine de deux types de fièvres hémorragiques : Marburg et Ebola. On a observé une population nombreuse de chauves-souris dans la grotte et la femme aurait été en contact direct avec l’une d’entre elles.

La femme est revenue aux Pays-Bas le 28 juin, en bonne santé. Les premiers symptômes (fièvre et frissons) sont apparus le 2 juillet et elle a été hospitalisée le 5. Le 7 juillet, son état clinique s’est rapidement dégradé avec une insuffisance hépatique et des hémorragies profuses. Elle se trouve toujours dans un état critique.

La recherche des contacts et le contrôle de la température ont été instaurés pour les sujets ayant pu être exposés sans protection au cas après le 2 juillet. Bien que d’autres investigations épidémiologiques soient nécessaires pour exclure d’autres sites éventuels d’exposition au virus de la FHM, les autorités néerlandaises ont, à titre de précaution, alerté le tour-opérateur, de façon à éviter les visites dans ces grottes jusqu’à plus ample informé.

Aucun ressortissant d’un autre pays n’a participé à cette excursion, si l’on excepte le guide local, mais la grotte de la Forêt de Maramagambo est une attraction touristique bien connue. Aucune mesure n’a été prise en ce qui concerne les passagers du vol en provenance d’Ouganda, celui-ci ayant eu lieu quatre jours avant l’apparition des symptômes chez la patiente.

L’OMS a informé le Ministère de la Santé ougandais qui prendra au niveau national les mesures nécessaires pour enquêter sur cet événement. Elle lui a recommandé de déconseiller aux résidents et aux voyageurs de pénétrer dans des grottes abritant des populations de chauves-souris.

Pour en savoir plus

Partager