Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Fin de la flambée de fièvre à virus Ebola en République démocratique du Congo

Le Ministère de la Santé de la République démocratique du Congo (RDC) a déclaré le 16 février 2009 la fin de l’épidémie de fièvre à virus Ebola dans les zones sanitaires de Mweka et Luebo, dans la province du Kasaï Occidental. La dernière personne infectée par le virus est morte le 1er janvier 2009. Depuis lors, il s’est écoulé plus du double de la durée maximale d’incubation (42 jours).

À ce jour, les autorités sanitaires ont notifié au total 32 cas, dont 15 mortels. Sont recensés dans ces cas, les cas confirmés, probables et suspects. Au cours de cette flambée, le virus Ebola a été confirmé en laboratoire par l’Institut National de Recherches Biologiques (INRB) à Kinshasa, le Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) au Gabon, et le National Institute for Communicable Diseases (NICD), en Afrique du Sud.

Le bureau dans le pays, le Bureau régional et le Siège de l’OMS ont apporté leur aide au Ministère de la Santé à Kinshasa et sur le terrain. Ont également participé à l’action internationale contre cette flambée l’UNICEF, la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) et le Programme alimentaire mondial (PAM), de même que Caritas (Belgique), la Croix-Rouge congolaise (RDC) et des partenaires du Réseau mondial OMS d'alerte et d'action en cas d'épidémie (GOARN), dont le Laboratoire national de microbiologie (LNM) de l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), le CIRMF, le NICD et Médecins Sans Frontières (Belgique).

Partager