Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Infections à méningocoque: situation dans la ceinture africaine de la méningite

Du 1er janvier au 17 avril 2012 (semaine épidémiologique n°17), des flambées d’infections à méningocoque ont été notifiées dans 42 districts de 10 des 14 pays de la ceinture africaine de la méningite1. Ces flambées ont été détectées dans le cadre de la surveillance renforcée.

Les 10 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Mali, Nigéria, République centrafricaine, Soudan et Tchad) ont notifié au total 11 647 cas de méningite, dont 960 mortels, ce qui donne un taux de létalité de 8,2%. Les flambées ont été principalement dues au sérogroupe W135 de Neisseria meningitidis.

En réponse à ces flambées, les ministères de la santé ont mis en œuvre une série de mesures de prévention et de lutte, avec le renforcement de la surveillance, la prise en charge des cas, la sensibilisation des populations, le renforcement des collaborations transfrontalières et la fourniture de vaccins par l’intermédiaire du Groupe international de coordination pour l’approvisionnement en vaccin anti-méningococcique (ICG).

Celui-ci a débloqué sur demande au total 11 000 flacons d’antibiotique (Ceftriaxone) et 1 665 673 doses de vaccin pour les six pays (voir tableau ci-dessous2) les plus touchés par l’épidémie. Les vaccins débloqués ont été 919 023 doses de vaccin polyosidique ACW/ACYW, 746 650 doses de vaccin conjugué contre la méningite A et 81 418 doses de vaccin polyosidique bivalent A/C.

Le Groupe travaille avec des fabricants et des partenaires pour maintenir des stocks suffisants de vaccins adaptés, afin de riposter efficacement contre les épidémies à l’avenir. Les partenaires de l’ICG sont l’OMS, la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le Fonds des Nations Unies (FICR) pour l’enfance (UNICEF) et Médecins sans Frontières (MSF).

Le stock d’urgence a été créé avec l’aide de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI). Les campagnes de vaccination se sont déroulées avec l’appui de MSF, de l’UNICEF, de la FICR, de l’Office d’Aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) et des Nations Unies, par l’intermédiaire de son Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF).

L’OMS continue de suivre attentivement la situation épidémiologique, en collaboration avec ses partenaires et les ministères de la santé dans les pays touchés.


1 Les 14 pays de la ceinture africaine de la méningite ayant une surveillance renforcée des infections à méningocoque sont les suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d’Ivoire, Éthiopie, Ghana, Mali, Niger, Nigéria, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Soudan, Tchad et Togo.

2


Pays* Cas présumés Décès Taux de létalité (%) Agent pathogène responsable de l’épidémie Nombre de districts touchés par l’épidémie
Bénin 758 71 9.4 NmW135 6
Burkina Faso 5,300 553 10.4 NmW135 13
Côte d’Ivoire 399 49 12.3 NmW135 1
Ghana 569 56 9.8 NmW135 4
Soudan 275 13 4.7 NmA 1
Tchad 2,828 135 NmA 12

*Données jusqu’à la semaine épidémiologique n°17, sauf pour le Soudan et le Tchad (jusqu’à la semaine épidémiologique n°15)

Partager

Liens connexes