Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Ebola en Ouganda – mise à jour

Au 28 novembre 2012, le Ministère de la Santé ougandais avait notifié 7 cas (6 confirmés et 1 probable) de fièvre hémorragique à virus Ebola dans les districts de Luweero et Kampala districts. Quatre d’entre eux sont morts.

Les équipes sur le terrain continuent d’enquêter sur les cas portés à leur attention par les communautés. Le principal défi dans certaines communautés réside dans la croyance que c’est la sorcellerie, et non le virus, qui est la cause des morts, malgré les campagnes intensives de sensibilisation en cours. Les équipes de mobilisation sociale travaillent en étroite collaboration avec les tradipraticiens et les chefs religieux pour sensibiliser à la prévention et à la lutte contre cette maladie.

L’OMS et ses partenaires, parmi lesquels les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis, Médecins Sans Frontières (MSF), la Croix-Rouge ougandaise, le Réseau africain d’Épidémiologie de Terrain (AFENET) et Plan Uganda continuent d’aider les autorités nationales à riposter à la flambée. Par le biais de l’OMS, un expert de la prévention et de la lutte anti-infectieuse a été déployé sur le terrain.

En rapport avec cet événement, l’OMS ne recommande aucune restriction aux voyages ou aux échanges commerciaux avec l’Ouganda.

NB: Le nombre total de cas notifiés au 23 novembre 2012 était de 10 (6 cas confirmés, 4 probables), mais les cas probables ont donné des résultats négatifs pour le virus Ebola, ont été classés comme n’appartenant pas à cette maladie et ont donc été exclus des cas recensés.

Partager