Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Fièvre jaune en République du Congo – mise à jour

Le Ministère de la République du Congo va lancer la semaine prochaine une campagne de vaccination de masse contre la fièvre jaune dans le district d’Ewo de la Région de la Cuvette-Ouest.

La campagne de vaccination d’urgence doit couvrir environ 35 000 personnes dans les trois districts de santé de Mbama, Ewo et Okoyo, qui font tous partie du district administratif d’Ewo.

Cette campagne est entreprise après la confirmation récente d’un cas d’infection par le virus de la fièvre jaune en octobre 2012. Celui-ci a été repéré grâce au programme national de surveillance de la fièvre jaune.

La confirmation en laboratoire a été faite à l’Institut National de Recherche Biomédicale de Kinshasa (INRB). Le cas a ensuite été reconfirmé par le laboratoire régional de référence de l’OMS, l’Institut Pasteur de Dakar (Sénégal).

La campagne de vaccination est soutenue par le Groupe international de coordination pour l’approvisionnement en vaccin antiamaril (GIC1), l’Alliance GAVI et la Direction générale de l’Aide humanitaire et de la Protection civile (ECHO) de la Commission européenne.


1 Le Groupe de Coordination international pour l’approvisionnement en vaccin antiamaril est un partenariat qui gère une réserve de vaccins antiamarils pour les interventions d’urgence sur le principe d’un fonds de roulement. Il est représenté par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) et l’OMS, qui fait également fonction de secrétariat. Le stock a été créé par l’Alliance GAVI.

Partager