Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Poliovirus sauvage en Somalie

Une enquête a été lancée suite à la notification préliminaire de la détection d’un poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) dans la région de Banadir, en Somalie. Il s’agit du premier poliovirus sauvage signalé dans ce pays depuis le 25 mars 2007. Le virus a été isolé dans des échantillons prélevés le 21 avril 2013 chez une fillette de 32 mois tombée malade à la suite d’une paralysie flasque aigüe le 18 avril 2013, et dans des échantillons prélevés chez trois de ses contacts proches.

Une équipe d’enquêteurs se trouve sur place ; le séquençage génétique du virus est en cours afin d’en déterminer l’origine. Les premiers résultats de ces investigations seront communiqués dès que possible.

Étant donné que des régions entières du centre et du sud de la Somalie n’ont pas mené d’activités de vaccination depuis 2009, si elle est confirmée, la circulation du PVS pourrait constituer un risque sérieux pour la santé publique aux niveaux national et international.

Une alerte, insistant sur l’urgence de rechercher d’autres cas de paralysie flasque aigüe (PFA) ou cas présumés de poliomyélite dans tous les établissements de santé, a été lancée pour toute la Somalie et les régions limitrophes du nord du Kenya et de l’est de l’Éthiopie. Il est recommandé à tous les pays des Régions OMS de l’Afrique et de la Méditerranée orientale de renforcer leur surveillance du poliovirus.

Il est prévu de commencer immédiatement - du 14 au 16 mai - une campagne de vaccination par le vaccin antipoliomyélitique oral (VPO) afin d’atteindre plus de 350 000 enfants de moins de cinq ans dans les 16 districts de la région de Banadir, une série d’activités ultérieures , y compris des campagnes nationales de vaccination par le VPO, étant envisagées.

La publication Voyages et Santé de l’OMS recommande à tous les voyageurs à destination ou en provenance des zones touchées d’être entièrement vaccinés contre la poliomyélite.

Partager

Liens connexes