Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Poliomyélite en République arabe syrienne

Bulletin d'information sur les flambées épidémiques

Après les rapports reçus le 17 octobre 2013 et faisant état d’un groupe de 22 cas de paralysie flasque aiguë (PFA) en République arabe syrienne, le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1) a été isolé à partir de 10 cas en cours d’investigation. On attend les résultats définitifs du séquençage génétique pour déterminer l’origine des virus isolés. Le poliovirus sauvage n’avait plus été détecté en République arabe syrienne depuis 1999.

La plupart des cas concernent des enfants très jeunes (moins de deux ans) non vaccinés ou incomplètement vaccinés. Selon les estimations, le taux de vaccination en République arabe syrienne a baissé, passant de 91 % en 2010 à 68 % en 2012.

Avant même cette confirmation des laboratoires, les autorités sanitaires de la République arabe syrienne et des pays limitrophes ont commencé à planifier et à mettre en œuvre une riposte complète à la flambée. Le 24 octobre 2013, une activité supplémentaire de vaccination (AVS) à grande échelle, déjà planifiée, a été entreprise en République arabe syrienne pour vacciner 1,6 million d’enfants contre la poliomyélite, la rougeole, les oreillons et la rubéole, dans les territoires sous contrôle gouvernemental comme dans les zones contestées.

La mise en œuvre dans la province de Deir ez-Zor a commencé rapidement, lorsque les premiers cas « prioritaires » ont été signalés. On attend le démarrage d’une riposte à plus grande échelle dans toute la République arabe syrienne et les pays limitrophes au début du mois de novembre 2013 et elle devrait durer au moins six à huit mois, selon les régions et l’évolution épidémiologique.

Compte tenu de la situation actuelle en République arabe syrienne, des déplacements fréquents de populations dans la région et des lacunes immunitaires dans des zones clés, on considère qu’il y a un risque élevé de propagation internationale du poliovirus sauvage de type 1 dans toute la région. Une alerte a été lancée dans la région pour rechercher activement d’autres cas potentiels.

La publication de l’OMS Voyages internationaux et santé recommande à tous les voyageurs à destination ou en provenance de zones infectées par la poliomyélite d’être à jour dans leur vaccination contre cette maladie.

Partager