Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9) – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques

Le 13 janvier 2014, la Commission de la santé et de la planification nationale chinoise a notifié à l’OMS six nouveaux cas confirmés en laboratoire d’infection humaine par le virus de la grippe aviaire A(H7N9), et le décès d’un autre cas précédemment signalé.

Les informations détaillées sur ces cas sont les suivantes:

  • Un homme de 34 ans de la ville de Ningbo, dans la province du Zhejiang, qui est tombé malade le 1er janvier et a été hospitalisé le 10. Il est actuellement dans un état grave et a été exposé à des volailles.
  • Un homme de 78 ans de la ville de Yiwu, dans la province du Zhejiang, qui est tombé malade le 3 janvier et a été hospitalisé plus tard dans la même journée, avant d’être transféré dans un autre établissement le 9. Il est actuellement dans un état critique et a été exposé à des volailles.
  • Une femme de 59 ans de la ville de Ningbo, dans la province du Zhejiang, qui est tombée malade le 5 janvier et a été hospitalisée le 9. Elle est actuellement dans un état grave et a été exposée à des volailles.
  • Un homme de 46 ans de la ville de Foshan, dans la province du Guangdong, qui est tombé malade le 6 janvier et a été hospitalisé le 9. Il est actuellement dans un état critique et a été exposé à des volailles.
  • Une femme de 41 ans de la ville de Ningbo, dans la province du Zhejiang, qui est tombée malade le 7 janvier et a été hospitalisée le 11. Elle est actuellement dans un état grave et a été exposée à des volailles.
  • Une femme de 28 ans de la ville de Foshan, dans la province du Guangdong, qui est tombée malade le 8 janvier et a été hospitalisée le 12. Son affection est bénigne et elle travaille dans le secteur de la vente des volailles.

De plus, un homme de 65 ans, dont le cas avait été notifié par le Centre pour la protection de la santé (CHP: Centre for Health Protection) de Hong Kong, Région administrative spéciale de Chine, est décédé le 13 janvier (voir le bulletin d’information du 10 janvier 2014).

Une enquête est en cours pour établir l’origine de l’infection. Rien n’indique jusqu’à présent qu’il y ait une transmission interhumaine durable.

Les autorités chinoises continuent d’appliquer les mesures suivantes:

  • intensification de la surveillance et analyse de la situation;
  • renforcement de la prise en charge et du traitement des cas;
  • communication sur le risque auprès du grand public et diffusion d’informations;
  • renforcement de la collaboration et de la communication sur le plan international; et
  • réalisation d’études scientifiques.

En rapport avec cet événement, l’OMS ne conseille pas de dépistage particulier aux points d’entrée et ne recommande pas pour l’instant d’appliquer des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux.

Partager