Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola, Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées en cours
19 avril 2014

Guinée

Le 17 avril à 18 heures, le Ministère guinéen de la Santé avait notifié un total cumulé de 203 cas cliniques de maladie à virus Ebola, dont 129 mortels. À ce jour, des tests ont été pratiqués pour 158 patients et 109 cas ont été confirmés en laboratoire, dont 61 mortels. De plus, 41 cas (34 décès) correspondent à la définition du cas probable et 53 cas (34 décès) sont classés comme des cas suspects. Le nombre d’agents de santé touchés est de 24 (18 cas confirmés), avec 15 décès (11 cas confirmés).

Des cas cliniques ont été notifiés à Conakry (50 cas, dont 20 mortels), Guékédou (120/83), Macenta (22/16), Kissidougou (6/5), Dabola (4/4) et Djingaraye (1/1). Des cas confirmés en laboratoire et des décès ont été notifiés à Conakry (36 cas, dont 15 mortels), Guékédou (58/34), Macenta (13/10), Kissidougou (1/1) et Dabola (1/1).

Ces chiffres actualisés incluent 4 nouveaux cas isolés le 17 avril, dont un est confirmé en laboratoire, et 4 décès de cas déjà enregistrés; 3 ont concerné des patients ayant une maladie à virus Ebola confirmée. Actuellement, il y a 29 patients en isolement à Conakry (17), à Guékédou (11) et à Macenta (1), tandis que 15 patients qui ont guéri ont été autorisés à sortir de l’hôpital. Le rapport femmes/hommes parmi les cas confirmés est de 1,2/1. L’âge médian des 198 cas cliniques dont on connaît l’âge est de 35 ans et la répartition est la suivante: 0-19 ans (11%), 20-59 ans (72%) et 60 ans et plus (11%).

Les activités pour la recherche des contacts se poursuivent dans toutes les zones affectées. Au total, 230 cas sont en observation médicale et 53 ont terminé la période de suivi de 21 jours. Sept contacts qui ont manifesté des symptômes ont été placés en isolement à titre de précaution.

Les efforts de sensibilisation du public à la santé continuent. Le Ministère des Affaires étrangères de Guinée a organisé une réunion avec un certain nombre de missions diplomatiques le 18 avril. Le Ministère de la Santé, aidé par le Représentant de l’OMS (bureau de l’OMS en Guinée) et le coordonnateur OMS de la riposte à la maladie à virus Ebola ont informé les participants. L’OMS et le Réseau mondial d’alerte et d’action en cas d’épidémie (GOARN) sont en train de déployer des experts supplémentaires pour soutenir les actions dans les domaines de la prise en charge des cas, de la lutte contre l’infection et de la prévention, de la recherche des contacts, de la mobilisation sociale et de l’appui psychosocial.

Les nombres de cas et de contacts restent susceptibles d’évoluer en raison de la synthèse des données sur les cas, les contacts et les résultats de laboratoire, du renforcement des activités de surveillance et de recherche des contacts et de la poursuite des investigations de laboratoire.

Libéria

Au Libéria, la situation épidémiologique reste inchangée. Des activités intenses de surveillance et d’autres mesures de prévention sont en cours. Aucun nouveau cas de maladie à virus Ebola confirmé en laboratoire n’a été notifié par le Libéria aujourd’hui.

Sur la base des informations actuellement disponibles concernant cet événement, l’OMS ne recommande pas que des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux soient imposées à la Guinée, ou au Libéria.

Partager

Liens connexes