Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Flambée de choléra au Soudan du Sud

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques

Le 15 mai 2014, le Ministère de la santé du Soudan du Sud a déclaré une flambée de choléra dans le comté de Juba. Le cas indicateur a été identifié rétrospectivement, ce qui suppose une apparition de la maladie le 23 avril 2014. Quatre cas ont été confirmés en laboratoire suite aux analyses réalisées par l’African Medical Research Foundation laboratory à Nairobi, Kenya.

Au 25 mai 2014, un nombre total cumulé de 586 cas de choléra, dont 22 décès (13 à l’hôpital et 9 dans la communauté), avait été notifié. La majorité des décès hospitaliers sont intervenus à l’arrivée du patient à l’hôpital. Les cas ont été notifiés par 8 des 15 Payams (subdivisions) du comté de Juba, le payam le plus touché étant celui de Muniki, qui totalise 25% des cas notifiés.

En réponse à cette flambée de choléra, le Ministère de la santé a élaboré un plan de riposte au choléra et établi un groupe spécial chargé de la réponse au choléra, qui coordonne l’ensemble des activités Eau, Assainissement et Hygiène (WASH). La planification de la mise en place d’un Centre de commande et de contrôle pour le cholera (C4) dans le Juba est en cours d’achèvement. Ce centre C4 renforcera la coordination de la riposte aux flambées et apportera un soutien aux groupes spéciaux de secours d’urgence dans l’ensemble des 10 États.

L’OMS et ses partenaires apportent un soutien au Ministère de la santé pour coordonner les activités de réponse aux flambées de choléra; réaliser des évaluations rapides; investiguer et confirmer les alertes et les flambées; mettre en place des centres de traitement du choléra et de prévention et de lutte contre les infections; instaurer une surveillance active et superviser les inhumations pour éviter qu’elles ne donnent lieu à des expositions à risque.

Le groupe spécial coordonne également des réunions régulières et des activités d’éducation sanitaire et de sensibilisation à tous les niveaux et produit des rapports de situation et d’autres documents sur les flambées. Le groupe WASH fait la promotion du lavage des mains et de l’élimination appropriée des déchets solides et liquides, ainsi que de la chloration de l’eau utilisée par les ménages.

Le Ministère de la santé, avec l’appui de l’OMS, de l’UNICEF, de MSF et de Medair, a mené des campagnes de vaccination orale contre le choléra dans les camps de Tomping et Juba III visant plus de 33 0000 personnes déplacées internes (PDI) et a obtenu une couverture vaccinale supérieure à 80% dans le cadre d’un effort pour prévenir une flambée de choléra potentielle parmi les PDI.

Réponse de l’OMS

L’OMS a déployé des experts (dont des épidémiologistes, des logisticiens, des responsables en santé publique), du matériel médical et d’autres ressources pour appuyer la réponse à la flambée de choléra et a également diligenté des experts pour réaliser une évaluation des risques et pour apporter un soutien technique au groupe WASH.

Au vu du conflit en cours et de la situation de crise dans le pays, des mauvaises conditions sanitaires qui y règnent, de la saison des pluies débutante et des antécédents locaux en matière de flambées cholériques, l’OMS, en collaboration avec le Ministère de la santé du Soudan du Sud, continue de surveiller la situation, en guettant une éventuelle poursuite de la propagation de la maladie dans le Juba et dans les zones environnantes.

Sur la base des informations actuellement disponibles à propos de cet événement, l’OMS ne recommande l’application d’aucune restriction aux déplacements ou au commerce au Soudan du Sud.

Partager

Liens connexes