Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées en cours
6 juin 2014

Guinée

Entre le 2 et le 3 juin 2014, 11 nouveaux cas (8 confirmés, 1 probable et 2 suspects) et 3 nouveaux décès ont été notifiés à Conakry (7 nouveaux cas et 1 décès), Guékédou (2 nouveaux cas et 1 décès), Télimélé (1 nouveau cas et 0 décès) et Boffa (1 nouveau cas et 1 décès). Le nombre cumulé de cas et de décès attribuables à la maladie à virus Ebola en Guinée s’établit désormais à 344 (207 confirmés, 81 probables et 56 suspects), dont 215 décès.

La répartition géographique de ces cas et de ces décès est la suivante : Conakry, 65 cas et 27 décès; Guékédou, 193 cas et 143 décès; Macenta, 44 cas et 26 décès; Dabola, 4 cas et 4 décès; Kissidougou, 7 cas et 5 décès; Dinguiraye, 1 cas et 1 décès; Télimélé, 23 cas et 5 décès; et Boffa, 7 cas et 4 décès. Trente et un patients sont actuellement hospitalisés en isolement – 6 à Conakry, 9 à Guékédou, 15 à Télimélé et 1 à Boffa. Le nombre de contacts faisant actuellement l’objet d’un suivi dans le pays est de 987, répartis comme suit: Conakry, 329 contacts; Guékédou, 323; contacts; Macenta, 176 contacts; Télimélé, 104 contacts; et Boffa, 55 contacts.

Sierra Leone

Entre le 2 et le 5 juin 2014, 9 nouveaux cas suspects ont été notifiés, portant le nombre total cumulé de cas cliniques de maladie à virus Ebola à 81 (31 confirmés, 3 probables et 47 suspects), dont 6 décès. L’épicentre de la flambée en Sierra Leone est le district de Kailahun. Onze cas sont en isolement à l’Hôpital de Kenema et 30 contacts font actuellement l’objet d’un suivi. La résistance des communautés freine le recensement et le suivi des contacts.

Libéria

Aucun nouveau cas n’a été confirmé depuis le 6 avril 2014. Onze contacts (5 agents de santé et 6 membres de familles de cas dans la communauté) font actuellement l’objet d’un suivi. Il s’agit de contacts d’un cas probable en provenance Kaliahun (Sierra Leone), localité proche, et qui est décédé à Foya (Libéria). Le corps a été ramené à Kailahun pour y être enterré.

Le nombre de cas reste susceptible d’évoluer en raison de la reclassification, des investigations rétrospectives, de la synthèse des données sur les cas et des résultats de laboratoire et du renforcement de la surveillance.

Action de l’OMS

L’OMS et ses partenaires continuent de soutenir la mise en œuvre de mesures de prévention et de lutte dans les pays touchés. Six experts et plus de 5000 équipements de protection individuelle (EPI) ont été déployés en Sierra Leone pour faciliter les opérations de riposte.

L’OMS a également aidé la Sierra Leone à élaborer des propositions qui ont été soumises au Fonds central pour les interventions d'urgence (238 000 dollars), au fonds d’urgence de l’OCHA (50 000 dollars environ) et au DFID (200 000 £). À l’occasion d’une mission organisée conjointement par le siège de l’OMS et le Bureau OMS de l’Afrique, la Guinée a bénéficié d’un soutien pour faire le point des opérations de riposte.

Le budget total de la Sierra Leone pour les opérations de riposte à la maladie à virus Ebola est estimé à 1,8 million de dollars environ. Le 3 juin 2014, l’OMS a animé une réunion de collaboration transfrontière entre la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, à l’issue de laquelle les participants ont convenu de renforcer la surveillance transfrontière et d’harmoniser les outils de communication à des fins de mobilisation sociale pour vaincre la résistance des communautés.

L’OMS ne recommande pas que des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux soient imposées à la Guinée, au Libéria ou à la Sierra Leone sur la base des informations actuellement disponibles concernant cet événement.

Partager

Liens connexes