Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
24 juin 2014

Guinée

Entre le 18 et le 20 juin 2014, il n’y a pas eu de nouveaux cas de maladie à virus Ebola, mais 3 décès ont été notifiés à Guékédou (0 cas et 2 décès) et Télimélé (0 cas et 1 décès), ce qui porte le nombre cumulé de cas et de décès signalés en Guinée à 390 (260 cas confirmés, 87 cas probables, 43 cas suspects) et 270 décès.

La répartition géographique des cas et des décès est la suivante : Conakry, 65 cas et 33 décès ; Guékédou, 226 cas et 177 décès; Macenta, 41 cas et 28 décès; Dabola, 4 cas et 4 décès ; Kissidougou, 6 cas et 5 décès; Dinguiraye, 1 cas et 1 décès ; Télimélé, 25 cas et 9 décès; Boffa, 21 cas et 12 décès; et Kouroussa, 1 cas et 1 décès. Il y a actuellement 19 patients dans les centres de traitement de la maladie à virus Ebola: 9 à Conakry, 9 à Guékédou et 1 à Télimélé.

Le nombre des contacts faisant actuellement l’objet d’un suivi dans le pays est de 1147 se répartissant comme suit: Conakry, 196 ; Guékédou, 520; Macenta, 29; Télimélé, 70 ; Dubreka, 118; Kouroussa, 16; et Boffa, 198. Jusqu’à présent, 73% des contacts suivis (3098 sur les 4245 enregistrés depuis le début de la flambée) ont terminé la période d’observation exigée de 21 jours.

Sierra Leone

Le terme de cas fait référence à l’ensemble des cas suspects, probables et confirmés. Entre le 18 et le 20 juin 2014, il n’y a pas eu de nouveaux cas, mais 4 nouveaux décès ont été notifiés à Kailahun (0 cas et 3 décès) et Kenema (0 nouveau cas et 1 décès), ce qui porte le nombre cumulé de cas et de décès signalés en Sierra Leone à 158 (147 cas confirmés, 8 cas probables et 3 cas suspects), avec 34 décès chez les cas confirmés (*).

La répartition géographique des cas et des décès est la suivante: Kailahun, 135 cas et 32 décès ; Kambia, 1 cas et 0 décès; Port Loko, 2 cas et 0 décès; Kenema, 19 cas et 2 décès ; et Western, 1 cas et 0 décès. Il y a actuellement 52 patients dans les centres de traitement de la maladie à virus Ebola à Kenema (12) et à Kailahun (40).

Le nombre des contacts faisant actuellement l’objet d’un suivi dans le pays est de 37, tous à Kailahun. Les agents de santé sont formés à assurer le suivi et l’établissement des listes de contacts se poursuit à Kenema, Kailahun, Kambia et Port Loko.

Liberia

Entre le 19 et le 22 juin 2014, au total 10 nouveaux cas et 8 nouveaux décès ont été notifiés à Lofa (8 cas et 6 décès) et à Montserrado (2 cas et 2 décès), ce qui porte le nombre cumulé de cas et de décès signalés au Libéria à 51 (34 cas confirmés, 10 cas probables et 7 cas suspects), avec 34 décès.

La répartition géographique des cas et des décès est la suivante: Lofa, 36 cas et 21 décès; Montserrado, 11 cas et 11 décès; Margibi, 2 cas et 2 décès; et Nimba, 2 cas et 0 décès. Il y a actuellement 15 patients dans le centre de traitement de la maladie à virus Ebola à Lofa.

Le nombre des contacts faisant actuellement l’objet d’un suivi dans le pays est de 232 se répartissant comme suit: Lofa, 112 et Montserrado, 120. Jusqu’à présent, 40,7% des contacts suivis (159 sur les 391 enregistrés depuis le début de la flambée) ont terminé la période d’observation exigée de 21 jours.

Le nombre de cas reste susceptible d’évoluer en raison de la reclassification, des investigations rétrospectives, de la synthèse des données sur les cas et des résultats de laboratoire, et du renforcement de la surveillance.

Action de l’OMS

L’OMS et ses partenaires continuent d’apporter l’expertise technique nécessaire aux ministères de la santé pour interrompre la transmission du virus dans les communautés et les établissements de santé. Cette action comporte entre autres une réunion de plaidoyer à haut niveau avec les gouvernements des trois pays affectés pour renforcer la coordination, la gestion de l’information et la communication.

En consultation avec le Directeur général, le Directeur régional de l’OMS a établi une fonction temporaire de coordonnateur sous-régional de l’OMS pour la riposte à la flambée de maladie à virus Ebola. Celui-ci est basé à Conakry (Guinée).

De plus, l’OMS organise une réunion de haut niveau avec les ministres de la santé de la sous-région, des experts techniques et les principales parties intéressées à Accra (Ghana) les 2 et 3 juillet 2014. L’objectif est d’obtenir une volonté politique et une collaboration transfrontalière accrues pour les activités de riposte à la maladie dans les pays de la sous-région. L’OMS, le GOARN et d’autres partenaires soutiennent aussi étroitement les ministères de la santé afin de déployer des experts supplémentaires dans diverses spécialités (entre autres l’épidémiologie, la mobilisation sociale, la prise en charge des cas, la gestion des données et la logistique) pour appuyer les efforts de riposte à la flambée de maladie à virus Ebola. La prochaine réunion technique transfrontalière entre les trois pays est prévue le 23 juin 2014 à Kailahun (Sierra Leone).

L’OMS ne recommande pas que des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux soient imposées à la Guinée, au Libéria ou à la Sierra Leone sur la base des informations actuellement disponibles concernant cet événement.


CORRIGENDUM

* Dans le bulletin sur la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest du 22 juin 2014, l’OMS a indiqué 58 décès dus à la maladie à virus Ebola sur la base des meilleures informations disponibles en provenance de la Sierra Leone. Le nombre cumulé des cas suspects, probables et confirmés (dont les 3 nouveaux décès confirmés dus au virus Ebola) était de 55 et non de 58. Les nouveaux décès confirmés ont été comptés deux fois. Le 24 juin 2014, l’OMS a signalé 34 décès dus à la maladie à virus Ebola sur la base des meilleures informations disponibles en provenance de la Sierra Leone.

Cette discordance dans les chiffres résulte du changement dans la méthodologie de notification appliquée par la Sierra Leone. La nouvelle méthode n’incluait pas les décès de cas probables ou suspects, seulement les décès de cas confirmés en laboratoire. Les cas signalés à Kono dans la région Western étaient des cas suspects dont la négativité n’a pas été prouvée. Au 24 juin, il n’y a pas de cas confirmés de maladie à virus Ebola à Kono et dans la région Western.

À l’avenir, pour veiller à la clarté des informations, un tableau sera présenté dans les bulletins sur la maladie à virus Ebola.

Partager