Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
8 juillet 2014

Épidémiologie et surveillance

L’OMS continue à surveiller la flambée de maladie à virus Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. L’évolution actuelle de l’épidémie offre un tableau contrasté. En effet:

  • depuis le 3 juillet, le Libéria a notifié 16 nouveaux cas de maladie à virus Ebola et la Sierra Leone en a notifié 34. Ces chiffres indiquent qu’une transmission active du virus persiste dans les communautés;
  • le nombre de nouveaux cas notifiés en Guinée a baissé, aucun nouveau cas n’ayant été signalé au cours des 7 derniers jours.

L’OMS préconise et soutient toujours l’application de mesures en vue d’endiguer la flambée dans les trois pays.

Action du secteur de la santé

Les ministres de la santé et des spécialistes techniques de 11 pays, ainsi que des représentants de l’OMS et des principales organisations internationales partenaires, se sont rencontrés les 2 et 3 juillet derniers à Accra (Ghana) à l’occasion d’une réunion ministérielle convoquée d’urgence au sujet de flambée actuelle de maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

Après avoir écouté des exposés techniques et échangé des informations concernant la situation dans les pays et sur le terrain, les participants ont convenu d’une stratégie permettant de mener une action opérationnelle plus rapide pour combattre la flambée, assortie de mesures prioritaires pour contrer la grave menace que celle-ci représente pour les pays d’Afrique de l’Ouest.

Lorsque les priorités et les mesures à prendre ont été convenues, il a été admis que plusieurs lacunes et difficultés persistaient. Pour y remédier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) va mettre sur pied, en Guinée, un centre sous-régional de coordination qui aura pour mission de centraliser et d’harmoniser l’appui technique que tous les principaux partenaires apporteront à l’Afrique de l’Ouest et de faciliter la mobilisation de ressources.

Les délégués à la réunion ont également souligné que l’OMS devait absolument diriger un effort mondial de promotion de la recherche sur la maladie à virus Ebola et d’autres fièvres hémorragiques.

Actuellement, les principales priorités sont les suivantes:

  • la mobilisation des personnalités communautaires, religieuses et politiques afin de mieux faire connaître et comprendre la maladie à virus Ebola;
  • le renforcement de la surveillance, de la détection des cas et du suivi des contacts;
  • le déploiement, aux endroits cruciaux, de ressources humaines supplémentaires possédant les qualifications requises;
  • la recherche et l’engagement de ressources financières nationales supplémentaires;
  • l’organisation de consultations transfrontières pour faciliter l’échange permanent d’informations; et
  • la collaboration et l’échange d’expériences avec les pays qui ont déjà dû gérer des flambées de maladie à virus Ebola, dans l’esprit de la coopération Sud-Sud.

En outre, des réunions intersectorielles nationales, auxquelles participeront les principaux ministères, des comités techniques nationaux et d’autres parties prenantes, seront organisées afin d’établir un plan pour la mise en œuvre immédiate d’une stratégie sous-régionale de riposte. Il a également été recommandé que les questions concernant spécifiquement la flambée de maladie à virus Ebola soient abordées lors du prochain sommet des chefs d’État de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

L’OMS ne recommande pas que des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux soient imposées à la Guinée, au Libéria ou à la Sierra Leone sur la base des informations actuellement disponibles concernant cet événement.

Statistiques récapitulatives

Les Ministères de la Santé de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone continuent à notifier de nouveaux cas de maladie à virus Ebola et de nouveaux décès. Entre le 3 et le 6 juillet 2014, 50 nouveaux cas et 25 décès ont été notifiés par ces trois pays, comme suit: Guinée, 0 nouveau cas et 2 décès; Libéria, 16 nouveaux cas et 9 décès; Sierra Leone, 34 nouveaux cas et 14 décès. Ces chiffres recouvrent des cas et décès confirmés en laboratoire, probables et suspects.

Au 6 juillet 2014, le nombre cumulé de cas attribués à la maladie à virus Ebola dans les trois pays atteignait 844, avec 518 décès. La répartition et la classification des cas sont les suivantes: Guinée, 408 cas (294 confirmés, 96 probables et 18 suspects) et 307 décès (195 confirmés, 96 probables et 16 suspects); Libéria, 131 cas (63 confirmés, 30 probables et 38 suspects) et 84 décès (41 confirmés, 28 probables et 15 suspects); Sierra Leone, 305 cas (269 confirmés, 34 probables et 2 suspects) et 127 décès (114 confirmés, 11 probables et 2 suspects).

Cas et décès confirmés, probables et suspects dus à la maladie à virus Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone au 6 juillet 2014


Nouveaux (1) Confirmés Probables Suspects Totaux par pays
Guinée
Cas 0 294 96 18 408
Décès 2 195 96 16 307
Libéria
Cas 16 63 30 38 131
Décès 9 41 28 15 84
Sierra Leone
Cas 34 269 34 2 305
Décès 14 114 11 2 127
Totaux
Cas 50 626 160 58 844
Décès 25 350 135 33 518
(1) Nouveaux cas notifiés entre le 3 et le 6 juillet 2014.

Le nombre total de cas reste susceptible d’évoluer en raison de la reclassification, des investigations rétrospectives, de la synthèse des données sur les cas et des résultats de laboratoire, et du renforcement de la surveillance. Les données indiquées par les bulletins d’information sur les flambées épidémiques se fondent sur les meilleures informations disponibles transmises par les ministères de la Santé.

Partager

Liens

Informations sur les pays