Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
17 juillet 2014

Épidémiologie et surveillance

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) continue de surveiller l’évolution de la flambée de maladie à virus Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Les trois pays continuent de notifier de nouveaux cas et de nouveaux décès. Les 13 et 14 juillet 2014, 18 nouveaux cas et 11 décès ont été notifiés en Sierra Leone, au Libéria et en Guinée. Cela comprend les cas suspects, les cas probables et les cas confirmés en laboratoire. La survenue de décès dans la communauté, comme c’est encore le cas en Guinée, reste un sujet de préoccupation grave. Les Ministères de la Santé concernés collaborent avec l’OMS et ses partenaires pour intensifier les mesures d’endiguement.

Action du secteur de la santé

Les autorités nationales des trois pays touchés renforcent actuellement les mesures d’endiguement de l’épidémie. En Sierra Leone, le Ministère de la Santé a créé un centre d’opérations d’urgence (EOC) destiné à assurer une coordination efficace et à accélérer la mise en œuvre de la riposte à la flambée de maladie à virus Ebola. L’EOC est présidé par le Ministre de la Santé et coprésidé par le Représentant de l’OMS en Sierra Leone et, parmi ses membres, figurent des responsables des différents sous-comités de l’équipe spéciale, d’autres hauts responsables et les principaux partenaires. L’EOC supervisera l’élaboration du plan opérationnel assorti de priorités conformément à la stratégie interpays définie à Accra, assurera que les interventions prioritaires sont mises en œuvre comme prévu, et rationalisera la communication et le flux de l’information.

En Guinée, une délégation politique de haut niveau, composée du Président de l’Assemblée nationale, des Ministres de la Santé et de la Communication et de hauts responsables gouvernementaux, a effectué une visite sur le terrain de trois jours à Guéckédou, du 14 au 17 juillet 2014. Les équipes chargées de riposter à la flambée à Guéckédou, où des décès continuent d’être enregistrés dans la communauté, se sont heurtées à une résistance et à une appréhension des communautés. La délégation a associé les leaders d’opinion et responsables locaux afin d’établir une relation de confiance avec la communauté, qui devrait favoriser la coopération et mieux faire accepter les mesures de lutte contre l’épidémie.

Du fait de cette coopération et de ce dialogue, les chefs de 19 villages sur 23 se sont engagés à adhérer à l’action de lutte contre l’épidémie de maladie à virus Ebola. Dans l’intervalle, les quatre chefs de village qui ne s’étaient pas présentés à la réunion ont ensuite pris contact avec l’autorité administrative locale et exprimé leur volonté de participer à l’action. D’autre part, l’autorité nationale a mis en place des mécanismes administratifs et répressifs pour faire face aux cas extrêmes de résistance, tels que la violence dirigée contre les équipes d’intervention.

Au Libéria, le Chief Medical Officer (responsable de la santé publique) et de hauts responsables du Ministère de la Santé, de l’OMS et d’autres partenaires se sont rendus dans le district de Foya, épicentre de la flambée de maladie à virus Ebola au Libéria. La visite sur le terrain visait à rationaliser et à renforcer la mise en œuvre des mesures d’endiguement de la flambée. La délégation a participé à la réunion de l’équipe spéciale de district et a tenu des discussions avec l’autorité du district, les partenaires et les personnels de santé.

Dans l’intervalle, des efforts sont en cours pour développer et renforcer tous les aspects de la riposte à la flambée dans les trois pays, notamment la recherche des contacts, l’information du public et la mobilisation de la communauté, la prise en charge des cas et la lutte contre l’infection, etc.

L’OMS ne recommande pas que des restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux soient imposées à la Guinée, au Libéria ou à la Sierra Leone sur la base des informations actuellement disponibles concernant cet événement.

Mise à jour sur la maladie

Les Ministères de la Santé de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Leone continuent à notifier de nouveaux cas de maladie à virus Ebola et de nouveaux décès. Les 13 et 14 juillet 2014, 18 nouveaux cas et 11 nouveaux décès ont été notifiés par ces trois pays, comme suit: Guinée, 5 nouveaux cas et 6 décès; Libéria, 2 nouveaux cas et 1 décès; Sierra Leone, 11 nouveaux cas et 4 décès. Ces chiffres recouvrent des cas et décès confirmés en laboratoire, probables et suspects.

Au 14 juillet 2014, le nombre cumulé de cas attribués à la maladie à virus Ebola dans les trois pays atteignait 982, dont 613 décès. La répartition et la classification des cas sont les suivantes: Guinée, 411 cas (301 confirmés, 95 probables et 15 suspects) et 310 décès (203 confirmés, 95 probables et 12 suspects); Libéria, 174 cas (70 confirmés, 42 probables et 62 suspects) et 106 décès (51 confirmés, 34 probables et 21 suspects); et Sierra Leone, 397 cas (346 confirmés, 39 probables et 12 suspects) et 197 décès (153 confirmés, 39 probables et 5 suspects).

Cas et décès confirmés, probables et suspects dus à la maladie à virus Ebola en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone au 14 juillet 2014


Nouveaux (1) Confirmés Probables Suspects Totaux par pays
Guinée
Cas 5 301 95 15 411
Décès 6 203 95 12 310
Libéria
Cas 2 70 42 62 174
Décès 1 51 34 21 106
Sierra Leone
Cas 11 346 39 12 397
Décès 4 153 39 5 197
Totaux
Cas 18 717 176 89 982
Décès 11 407 169 38 613
(1) De nouveaux cas ont été notifiés les 13 et 14 juillet 2014.

Le nombre total de cas reste susceptible d’évoluer en raison de la reclassification, des investigations rétrospectives, de la synthèse des données sur les cas et des résultats de laboratoire, et du renforcement de la surveillance. Les données indiquées par les bulletins d’information sur les flambées épidémiques se fondent sur les meilleures informations disponibles transmises par les ministères de la Santé.

Partager

Liens

Informations sur les pays