Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Mise à jour sur la poliomyélite en Guinée équatoriale

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques

Au 16 juillet 2014, la Guinée équatoriale avait notifié au total 5 cas d’infection par le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1), avec apparition de la paralysie entre le 28 janvier 2014 (pour le premier cas) et le 3 mai 2014 (pour le cas le plus récent). Le séquençage génétique a révélé que les cas sont liés à la flambée en cours au Cameroun.

Un plan d’action national d’urgence pour riposter à la flambée de poliomyélite a été mis sur pied par le Ministère de la Santé et les institutions partenaires pour cette maladie, et il est en cours d’exécution. Trois campagnes nationales de vaccination par le vaccin antipoliomyélitique oral bivalent (VPOb) ont été organisées dans le pays, deux qui ont ciblé les enfants de moins de 15 ans en avril 2014 et début mai 2014, et une fin mai 2014 pour les enfants de moins de 5 ans. Deux campagnes nationales de vaccination par le VPOb sont prévues pour la mi-juillet et la mi-août 2014; celle de juillet 2014 ciblera l’ensemble de la population et celle d’août les enfants de moins de 15 ans.

Comme nous l’avons indiqué dans le bulletin publié le 25 juin 2014, le Brésil a signalé le 18 juin 2014 qu’un PVS1 avait été isolé dans un échantillon d’eaux usées prélevé en mars 2014 à l’Aéroport international de Viracopos dans l’État de São Paulo. Le séquençage génétique a révélé une correspondance étroite de ce virus avec celui qui circule actuellement en Guinée équatoriale. Jusqu’à présent, il n’y a pas eu d’autres échantillons donnant un résultat positif au Brésil, et aucun cas de poliomyélite paralytique n’y a été détecté.

Selon les recommandations provisoires publiées par le Directeur général de l’OMS le 5 mai 2014 au titre du Règlement sanitaire international (RSI), la Guinée équatoriale est considérée comme un pays qui exporte la poliomyélite.

Le pays s’efforce donc de veiller à ce que tous les habitants et les visiteurs en séjour de longue durée (plus de 4 semaines) partant pour un voyage international reçoivent une dose supplémentaire de vaccin antipoliomyélitique de 4 semaines à 12 mois avant leur départ.

Partager