Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
13 août 2014

Épidémiologie et surveillance

Entre le 10 et le 11 août 2014, 128 nouveaux cas de maladie à virus Ebola (cas confirmés en laboratoire, probables et suspects) et 56 décès ont été notifiés par la Guinée, le Libéria, le Nigéria et la Sierra Leone.

En Guinée, au Nigéria et en Sierra Leone, la recherche des contacts a permis d’identifier et de suivre entre 94 % et 98 % des contacts de cas de maladie à virus Ebola. Au Libéria, des efforts sont en cours pour améliorer la recherche des contacts, mais une aide est nécessaire à cet égard. Par ailleurs, l’Armée libérienne a récemment placé une troisième province en quarantaine dans le cadre des efforts menés pour stopper la transmission de la maladie.

Action du secteur de la santé

Le 11 août, l’OMS a convoqué un panel de spécialistes de l’éthique médicale, d’experts scientifiques et de personnes non spécialistes de l’éthique, originaires des pays touchés, pour examiner et évaluer les implications éthiques pour la prise de décisions cliniques de l’utilisation potentielle d’interventions non homologuées.

Dans les circonstances particulières de cette flambée et sous réserve que certaines conditions soient respectées, le groupe d’experts est parvenu par consensus à la conclusion qu’il était conforme à l’éthique de proposer comme traitement ou prophylaxie potentielle des interventions qui n’ont pas encore fait leurs preuves et dont l’efficacité et les effets indésirables sont encore inconnus.

Des principes éthiques devront guider la fourniture de ces interventions, notamment la transparence de tous les aspects des soins, le consentement éclairé, la liberté de choix, la confidentialité, le respect de la personne, la préservation de la dignité et l’implication de la communauté.

On trouvera des informations complémentaires sur les conclusions de la réunion à l’adresse: http://www.who.int/mediacentre/news/statements/2014/ebola-ethical-review-summary/fr/. Le rapport de la réunion sera rendu public le 17 août 2014.

Sur le plan opérationnel, l’OMS met la dernière main à son plan opérationnel stratégique et espère pouvoir le communiquer aux pays et à ses partenaires dans les prochains jours. La cartographie de la flambée se poursuit également afin de dresser un tableau opérationnel et de pouvoir coordonner l’action et envoyer des personnels et des matériels dans les zones qui en ont le plus besoin.

L’OMS ne recommande pas d’appliquer de restrictions aux voyages et au commerce, sauf en ce qui concerne les cas confirmés ou suspects de maladie à virus Ebola, ou les personnes ayant été en contact avec des malades. (Les agents de santé convenablement protégés et le personnel de laboratoire ne sont pas considérés comme des contacts.) On trouvera les recommandations temporaires émises par le Comité d’urgence concernant les mesures à prendre par les pays à l’adresse: http://who.int/mediacentre/news/statements/2014/ebola-20140808/fr/.

Mise à jour sur la maladie

Cas confirmés, probables et suspects et décès dus à la maladie à virus Ebola en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone, au 11 août 2014


Nouveaux (1) Confirmés Probables Suspects Totaux
Guinée
Cas 4 369 133 8 510
Décès 4 242 133 2 377
Libéria
Cas 71 166 358 146 670
Décès 32 149 153 53 355
Nigéria
Cas 0 10 0 2 12
Décès 1 0 3 0 3
Sierra Leone
Cas 53 706 38 39 783
Décès 19 295 34 5 334
Totaux
Cas 128 1251 529 195 1975
Décès 56 686 323 60 1069
(1) Des nouveaux cas ont été notifiés entre le 10 et le 11 août 2014.

Le nombre total de cas reste susceptible d’évoluer en raison de la reclassification, des investigations rétrospectives, de la synthèse des données sur les cas et des résultats de laboratoire, et du renforcement de la surveillance. Les données indiquées par les bulletins d’information sur les flambées épidémiques se fondent sur les meilleures informations disponibles transmises par les ministères de la Santé.

Partager

Informations sur les pays