Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest – mise à jour

Bulletin d’information sur les flambées épidémiques
15 août 2014

Épidémiologie et surveillance

Entre le 12 et le 13 août 2014, 152 nouveaux cas de maladie à virus Ebola (cas confirmés en laboratoire, probables et suspects) et 76 décès ont été notifiés par la Guinée, le Libéria, le Nigéria et la Sierra Leone.

Action du secteur de la santé

Les 13 et 14 août, certaines compagnies aériennes, certains médias sociaux et traditionnels ont exprimé des inquiétudes à propos des voyages aériens à destination et en provenance des pays affectés pouvant constituer une activité à haut risque pour la propagation du virus Ebola. Pour corriger ce malentendu, l’OMS a convoqué une conférence de presse au Palais des Nations Unies à Genève le 14 août. Le Dr Isabelle Nutall, parlant au nom de l’OMS, a déclaré: «Les voyages aériens, même en provenance de pays touchés par Ebola, représentent un risque faible de transmission du virus Ebola.»

Le Dr Nutall a aussi précisé les modes de transmission, soulignant que le virus Ebola n’est pas véhiculé par l’air, contrairement à la grippe ou à la tuberculose. L’infection se transmet par contact direct avec les liquides biologiques d’une personne malade, comme le sang, les vomissures, la sueur et la diarrhée. Même si un sujet infecté par le virus Ebola voyage en avion, il est très peu probable que les autres passagers et l’équipage aient des contacts avec les liquides biologiques de cette personne.

L’OMS ne recommande pas d’imposer des restrictions aux voyages ou au commerce, sauf dans le cas de personnes pour lesquelles la maladie à virus Ebola est confirmée ou suspectée ou de personnes qui ont été en contact avec des cas d’Ebola. (Sont exclus de la liste des contacts, les agents de santé et les personnels de laboratoire qui se sont correctement protégés.) Les recommandations provisoires du Comité d’urgence concernant les mesures à prendre par les pays peuvent être consultées ici:

Le 13 août, les responsables des systèmes d’information mondiaux pour l’OMS, les institutions des Nations Unies, les organismes intergouvernementaux et les partenaires se sont réunis pour cartographier la crise Ebola et dresser un tableau opérationnel commun inter-institutions. Cela permettra à l’OMS et aux autres organisations ripostant à la crise dans les pays affectés de déterminer avec précision les lieux où le personnel et le matériel doivent être concentrés pour mettre efficacement fin à l’épidémie.

Mise à jour sur la maladie

Cas confirmés, probables et suspects et décès dus à la maladie à virus Ebola en Guinée, au Libéria, au Nigéria et en Sierra Leone, au 13 août 2014


Nouveaux (1) Confirmés Probables Suspects Totaux
Guinée
Cas 9 376 133 10 519
Décès 3 245 133 2 380
Libéria
Cas 116 190 423 173 786
Décès 58 154 190 69 413
Nigéria
Cas 0 11 0 1 12
Décès 1 4 0 0 4
Sierra Leone
Cas 27 733 38 39 810
Décès 14 309 34 5 348
Totaux
Cas 152 1310 594 223 2127
Décès 76 712 357 76 1145
(1) Des nouveaux cas ont été notifiés entre le 12 et le 13 août 2014.

Le nombre total de cas reste susceptible d’évoluer en raison de la reclassification, des investigations rétrospectives, de la synthèse des données sur les cas et des résultats de laboratoire, et du renforcement de la surveillance. Les données indiquées par les bulletins d’information sur les flambées épidémiques se fondent sur les meilleures informations disponibles transmises par les ministères de la Santé.

Partager

Information sur les pays