Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Liste de contrôle OMS pour la planification préalable à une pandémie de grippe

2005

WHO/CDS/CSR/GIP/2005.4

Les pandémies de grippe survenues au XXe siècle sont responsables de millions de décès, de bouleversements sociaux et de pertes économiques considérables dans le monde entier. Les spécialistes de la grippe conviennent de l’éventualité d’une autre pandémie mais ils ne peuvent dire quand elle se produira. On ne peut prévoir les caractéristiques exactes d’un virus pandémique à venir. Personne ne sait quel sera le niveau de pathogénie d’un nouveau virus, ni les classes d’âge qui seront touchées.

Il est important de comparer les effets de l’amélioration de la nutrition et des soins de santé aux incidences de l’intensification des voyages internationaux ou des menaces simultanées pour la santé qui affaiblissent le système immunitaire, comme le VIH/sida. Le nombre ultime de victimes dépendra également du niveau de préparation. Toutefois, même dans l’hypothèse la plus modérée, on dénombrera au bas mot jusqu’à 233 millions de consultations externes, 5,2 millions d’hospitalisations et 7,4 millions de décès dans le monde, et ce en un laps de temps très bref.

Il est important que les gouvernements et leurs partenaires se dotent de stratégies et de programmes pour se préparer à une éventuelle pandémie. En planifiant une éventuelle pandémie, les pays se prépareront à reconnaître et endiguer une pandémie de grippe. Ils seront ainsi mieux à même de limiter la transmission de la souche du virus pandémique, de réduire le nombre de cas, d’hospitalisation et de décès, de préserver les services essentiels et d’atténuer les retombées économiques et sociales d’une pandémie.

La capacité des pays à planifier une pandémie de grippe varie, tous ne sont pas au même stade du processus de planification. Le principal objectif de cette liste de contrôle est de faire la synthèse des éléments minimum essentiels, et des éléments considérés comme souhaitables. Il est recommandé aux autorités responsables et aux établissements des pays où la planification est en cours d’examiner les aspects particuliers de la liste de contrôle qui sont de leur ressort. Les pays déjà dotés d’un plan national de préparation aux pandémies peuvent utiliser la liste de contrôle pour vérifier s’il est complet.

Autre publication

Partager