Alerte et action au niveau mondial (GAR)

Prévention et atténuation de la grippe pandémique dans les communautés qui manquent de ressources

Ces recommandations succinctes sont extraites du document de l’OMS consacré à la préparation en cas de grippe pandémique et aux mesures d’atténuation chez les populations réfugiés et personnes déplacées: lignes directrices à l’intention des organismes humanitaires.

Principes fondamentaux

  • Les mesures de santé publique prises par les individus et les communautés, telles que la réduction des contacts sociaux, le fait de se couvrir la bouche et le nez lorsque l’on tousse ou que l’on éternue, l’hygiène des mains et l’aération des habitations sont les mesures les plus faciles dont on dispose pour réduire ou retarder la morbidité (maladie) provoquée par la grippe pandémique.

  • Dans le cas d’une maladie bénigne, les patients doivent recevoir des soins et un soutien à domicile, dispensés par un soignant désigné et n’être adressés aux établissements de santé que si leur état se détériore ou des signes de danger apparaissent. L’isolement des malades et un respect strict des convenances lorsque l’on tousse ou que l’on éternue ainsi que des mesures d’hygiène devraient alors être appliqués.

  • En milieu médicalisé, un système de triage, l’isolement des patients, la fixation de priorités pour l’utilisation des antiviraux et du matériel de protection individuel en fonction du risque d’exposition, ainsi que la prise en charge des patients devraient être mis en place afin de concentrer les efforts sur les interventions les plus efficaces pour réduire la mortalité et toute morbidité supplémentaire.
Partager