Dengue control

Stratégies de lutte antivectorielle

OMS

La seule façon de prévenir ou de réduire la transmission du virus de la dengue consiste à lutter contre les moustiques vecteurs ou à empêcher le contact entre l’homme et le vecteur. L’OMS préconise l’approche stratégique appelée gestion vectorielle intégrée pour lutter contre les moustiques vecteurs, y compris ceux de la dengue.

La gestion vectorielle intégrée est définie comme un processus rationnel de prise de décisions pour l’utilisation optimale des moyens de lutte antivectorielle. Elle a pour but d’améliorer l’efficacité, la rentabilité, la pertinence écologique et la durabilité de la lutte


Lutte antivectorielle

Les activités de lutte contre la transmission de la dengue devraient cibler Ae. aegypti (ou n’importe lequel des autres vecteurs selon les données de la transmission) à ses stades immatures (œufs, larves et nymphes) et sous sa forme adulte, dans les habitations ou à proximité immédiate de celles-ci.

Cela inclut d’autres environnements propices au contact de l'homme avec le vecteur, comme les écoles, les hôpitaux ou les lieux de travail.

Les méthodes de lutte antivectorielle

Ae. aegypti utilise une grande variété de gîtes larvaires de taille réduite, aussi bien naturels que fabriqués par l’homme.

Certains habitats constitués par des récipients ou des réservoirs artificiels produisent un grand nombre de moustiques adultes, tandis que d’autres sont moins productifs. Il s’ensuit que les efforts de lutte devraient porter en priorité sur ces habitats les plus productifs et donc les plus importants sur le plan épidémiologique, plutôt que de viser tous les types de récipients, en particulier lorsque les ressources sont très limitées.

La transmission vectorielle peut être réduite par l’utilisation de l’une ou d’une combinaison de ces trois méthodes :

Protection individuelle et protection des habitations

Réduction des sources dans les habitations et la communauté à l’initiative des habitants.

Les vêtements qui réduisent l’exposition de la peau pendant les heures diurnes où les moustiques sont les plus actifs offrent une certaine protection contre les piqûres des vecteurs de la dengue et leur port devrait être encouragé en particulier lors des flambées épidémiques.

Des répulsifs peuvent être appliqués sur les parties de la peau découvertes ou sur les vêtements. Ceux-ci doivent être utilisés en stricte conformité avec les instructions du fabricant.

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide offrent une bonne protection pour les personnes qui dorment pendant la journée (par exemple les jeunes enfants, les personnes alitées ou celles qui travaillent en équipe de nuit).

Lorsque les moustiques piquent à l’intérieur des habitations, l’utilisation de produits insecticides en aérosol, de spirales anti-moustiques ou d’autres dispositifs de vaporisation d’insecticides peut également réduire leur activité.

Divers équipements domestiques, tels que les moustiquaires installées sur les portes et fenêtres ou les systèmes de conditionnement de l’air, peuvent permettre aussi de réduire les piqûres.

Utilisation sans risque des insecticides

Tous les pesticides sont toxiques à un degré ou à un autre. Il faut respecter les consignes de sécurité lorsqu’on les utilise – y compris les manipuler avec précaution, observer les règles de sécurité au travail pour ceux qui les appliquent et les appliquer de manière appropriée.

Le système OMS d’évaluation des pesticides (WHOPES) a publié des lignes directrices spécifiques sur l’utilisation des insecticides, les procédures de sécurité et le contrôle de la qualité ainsi que des recommandations concernant les tests.

Informations essentielles sur l'OMS

Directeur général
Direction générale

Gouvernance de l'OMS
Constitution de l'OMS, Conseil exécutif et Assemblée mondiale de la Santé

Centre des médias
Informations, événements, aide-mémoire, contacts et multimédia

Voyages internationaux et santé
Recommandations utiles pour les voyages, vaccinations obligatoires

Rapport sur la santé dans le monde
Rapport annuel sur la santé publique mondiale et statistiques essentielles