Diabète

Mieux connaître le diabète


Complications du diabète

On les divise en deux catégories, microvasculaires (dues à des lésions sur de petits vaisseaux sanguins) et macrovasculaires (dues à des lésions sur de grands vaisseaux sanguins). Dans les premières, on trouve les lésions oculaires (rétinopathie) entraînant la cécité, rénales (néphropathie) entraînant l’insuffisance rénale et nerveuses (neuropathie) entraînant l’impotence et le pied diabétique (avec de sévères infections conduisant à l’amputation). Dans les secondes, on observe des maladies cardio vasculaires, comme l’infarctus du myocarde, l’accident vasculaire cérébral et une mauvaise circulation sanguine dans les jambes. De grands essais contrôlés randomisés ont apporté la preuve qu’un bon contrôle métabolique du diabète de type 1 comme de type 2 permet de retarder l’apparition et l’évolution de ces complications.

Rétinopathie diabétique

Étiologie

C’est l’une des grandes causes de cécité et de déficience visuelle. Elle est due à des lésions sur les petits vaisseaux sanguins de la rétine (la membrane tapissant le fond de l’œil) entraînant une perte progressive de la vision, voire la cécité.

Symptômes

En général, le patient se plaint d’une vision trouble, mais il peut y avoir d’autres symptômes visuels.

Diagnostic

Des examens ophtalmologiques réguliers permettent de diagnostiquer les premières altérations des vaisseaux sanguins de la rétine.

Traitement

Un bon contrôle métabolique peut retarder l’apparition ou l’évolution de la rétinopathie diabétique. De même, la détection précoce et le traitement de la rétinopathie compromettant la vision peut éviter ou retarder la cécité. Cela implique de faire des examens ophtalmologiques réguliers et d’intervenir rapidement.


Néphropathie

Étiologie

Elle est due aux lésions sur les petits vaisseaux sanguins des reins. Elle peut entraîner une insuffisance rénale et finir par aboutir au décès. Dans les pays développés, c’est une cause majeure de dialyse et de transplantations rénales.

Symptômes

Les patients ne présentent en général pas de symptômes au début, mais, avec l’évolution de la maladie, ils peuvent se sentir fatigués, devenir anémiques, ne plus penser clairement et même développer des déséquilibres électrolytiques dangereux.

Diagnostic

Une simple recherche des protéines urinaires ou une analyse sanguine de la fonction rénale permet de poser un diagnostic précoce.

Traitement

Avec un diagnostic précoce, plusieurs mesures permettent de retarder l’évolution vers l’insuffisance rénale. Il s’agit de contrôler la glycémie, l’hypertension artérielle, de prescrire des médicaments à un stade précoce des lésions rénales et de limiter l’absorption des protéines alimentaires.


Neuropathie

Étiologie

Le diabète lèse les nerfs par divers mécanismes, directement à cause de l’hyperglycémie et par la baisse de la circulation sanguine imputable aux lésions sur les petits vaisseaux. Ces altérations des nerfs peuvent entraîner une perte sensorielle, des lésions aux membres et l’impotence chez les hommes diabétiques. C’est la complication la plus courante.

Symptômes

Ils sont nombreux suivant les nerfs touchés : on observe par exemple un engourdissement ou des douleurs dans les extrémités et l’impotence. La perte de sensation au niveau des pieds peut conduire les patients à ne pas s’apercevoir de coupures et à développer des infections. Faute d’un traitement précoce, l’amputation peut s’avérer nécessaire (voir ci-dessous le pied diabétique).

Diagnostic

La reconnaissance précoce des symptômes par les patients et les professionnels de santé permet de poser le diagnostic, de même que des examens réguliers et soigneux par des agents de santé.

Traitement

Avec la détection précoce et le contrôle de la glycémie, on peut éviter ou retarder l’apparition de ces complications.

Le pied diabétique, dû aux altérations des vaisseaux sanguins et des nerfs, aboutit souvent à l’apparition d’ulcérations puis à l’amputation du membre. C’est l’une des complications les plus coûteuses du diabète, en particulier dans les communautés mal chaussées. Il résulte d’un processus pathologique touchant les vaisseaux et les nerfs. Des examens réguliers et des soins des pieds de qualité permettent d’éviter les amputations. Des programmes complets de podologie peuvent réduire les taux d’amputation de 45 à 85%.


Maladie cardio-vasculaire

Étiologie

L’hyperglycémie endommage les vaisseaux sanguins par le processus «d’athérosclérose», c’est-à-dire l’obstruction des artères. Ce rétrécissement des artères diminue la circulation sanguine dans le muscle cardiaque (provoquant un infarctus du myocarde), dans le cerveau (accident vasculaire cérébral) ou dans les extrémités (avec des douleurs et une guérison plus difficile des infections).

Symptômes

Ces diverses affections ont des symptômes variés : douleurs thoraciques, douleurs dans les jambes, état confusionnel et paralysie.

Diagnostic

Si la détection précoce de ces complications permet d’en ralentir l’évolution, il est encore plus important de dépister rapidement les autres facteurs de risque, comme le tabagisme, l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie et l’obésité.

Traitement

Le contrôle de ces autres facteurs de risque et de la glycémie permet d’éviter ou de retarder les complications cardio vasculaires.

Partager