Stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé

Alimentation

Une mauvaise alimentation et la sédentarité sont d'importants facteurs de risque de maladies chroniques.

Les rapports d'experts internationaux et nationaux et les analyses des données scientifiques actuelles contiennent des recommandations sur l'apport en nutriments et le niveau d'exercice physique souhaitables pour prévenir les principales maladies non transmissibles.

Concernant l'alimentation, les recommandations à l'intention des populations comme des individus doivent être les suivantes:

  • équilibrer l'apport énergétique pour conserver un poids normal;
  • limiter l'apport énergétique provenant de la consommation de graisses, réduire la consommation de graisses saturées et d'acides gras trans pour privilégier les graisses non saturées;
  • consommer davantage de fruits et légumes ainsi que de légumineuses, de céréales complètes et de fruits secs;
  • limiter la consommation de sucres libres;
  • limiter la consommation de sel (sodium), toutes sources confondues, et veiller à consommer du sel iodé.

Ces recommandations doivent être prises en compte lors de l'élaboration de politiques nationales et de conseils diététiques et adaptés à la situation locale.

Améliorer des habitudes alimentaires ne relève pas du seul individu, c'est aussi un problème sociétal. C'est pourquoi cela demande une approche multisectorielle, multidisciplinaire, ciblée en fonction des populations et culturellement adaptée.

Action de l'OMS


Partager