Stratégie mondiale pour l'alimentation, l'exercice physique et la santé

Plan d’action de la Commission pour mettre fin à l’obésité de l'enfant

Quel est le rôle de cette Commission?

Cette Commission a été chargée de produire un rapport indiquant les approches et les combinaisons d’interventions qui pourraient être les plus efficaces dans différents contextes à travers le monde. Ce rapport doit découler d’un consensus entre toute une gamme d’experts. La commission est coprésidée par Sir Peter David Gluckman, Conseiller scientifique en chef auprès du Premier Ministre néozélandais, et le Dr Sania Nishtar, Fondateur et Président de Heartfile.

Aucune discipline ne peut à elle seule fournir le travail préparatoire nécessaire à une approche stratégique de la lutte contre l’obésité de l'enfant. Des spécialistes des sciences sociales, de la santé publique, des cliniciens spécialisés et des économistes vont se réunir pour faire la synthèse des meilleures données scientifiques disponibles et les ordonner en un plan cohérent.

Les acteurs chargés de la santé maternelle et la nutrition, de la santé de l’enfant, de l’éducation et des connaissances sanitaires, de l’activité physique, et des politiques publiques participeront aussi à cette tâche.

La Commission remettra son rapport au Directeur général de l’OMS début 2015 de façon à ce qu’elle puisse faire part des recommandations y figurant à la prochaine Assemblée mondiale de la Santé.

Groupes de travail

La Commission sera épaulée par deux groupes de travail: un groupe de travail spécial sur les données scientifiques et factuelles, composé d’experts en épidémiologie, pédiatrie, nutrition, origines du développement, connaissances sanitaires ainsi qu’en commercialisation auprès des enfants, économie de la santé, activité physique et diabète gestationnel:

  • estimera la prévalence de l’obésité infantile et ses conséquences;
  • évaluera l’incidence économique de l’obésité infantile;
  • examinera les données factuelles sur la prévention de l’obésité infantile et sur la façon d’inverser le processus chez les enfants concernés; et déterminera comment conjuguer au mieux les politiques à mettre en place pour atteindre ces objectifs dans différents contextes;
  • évaluera et recommandera des options stratégiques concernant le suivi et la surveillance.

Le groupe de travail sur la mise en œuvre, le suivi et la redevabilité sera composé d’experts pertinents, auxquels s’associeront des représentants des pouvoirs publics, de la société civile, d’associations représentant les enfants, ainsi que des défenseurs de la santé et de la nutrition de l’enfant, des organisations internationales. Ce groupe élaborera:

  • un cadre de mise en œuvre et de redevabilité pour les politiques recommandées par le groupe de travail sur les données scientifiques et factuelles;
  • les mécanismes permettant de suivre les options stratégiques recommandées;
  • une évaluation portant sur la faisabilité du suivi des options stratégiques recommandées;
  • une ligne de conduite destinée à s’assurer que les pays ne sont pas exagérément écrasés par leurs obligations de faire rapport.
Partager