RAPPORT SUR LA SITUATION HUMANITAIRE

NOVEMBRE 2001


  1. CONTEXTE

Le contexte global reste marqué par cette crise socio-économique et politique qui s’est négativement répercutée sur les performances de l’économie nationale et s’est accompagnée d’un appauvrissement généralisé de la population.

Particulièrement pour le mois de novembre, ce contexte a été fortement marqué par la recrudescence de la violence, à un moment où la mise en place du Gouvernement de transition suscite les grands espoirs de paix et de sécurité pour tous. La destruction des infrastructures économiques et sociales, les actes de violence perpétrés contre les populations civiles y compris le kidnappage de jeunes écoliers sont particulièrement préoccupants.

Les déplacements intérieurs et extérieurs de la population fuyant l’insécurité se sont traduits par un phénomène grave d’appauvrissement naguère inconnu au Burundi mais qui a fini par atteindre des proportions alarmantes.

Les réfugiés en provenance de la Tanzanie continuent de se rapatrier.

2.EVENEMENTS MAJEURS DANS LE PAYS

Les autorités nationales, le Système des Nations Unies et tous les amis ont appris avec consternation cet ignoble assassinat. Toutes les dispositions ont été immédiatement prises pour arrêter les coupables.

Une messe en sa mémoire a été célébrée vendredi 23 novembre 2001 à 15h00 dans la Cathédrale Régina Mundi. Son corps a été rapatrié dimanche 25 novembre 2001 accompagné d’un représentant du Directeur Régional. , de 3 représentants de la Communauté ivoirienne au Burundi et d’un délégué du personnel de l’OMS au Burundi.

 

SECURITE

 

POLITIQUE

Plusieurs hautes personnalités y compris les Chefs d’Etats, les délégations des pays voisins et des organisations internationales ont pris part aux cérémonies. Le Gouvernement est dirigé dans la première moitié de transition qui durera 18 mois par le Président Pierre BUYOYA et Monsieur Domitien NDAYIZEYE comme Vice-Président.

Elle a octroyé au Burundi le 16 novembre 2001 un don de 65 millions d’euros, dans le cadre de l’application des accords ACP-UE destinés à la lutte contre la pauvreté et à la reconstruction.

SOCIAL

 

  1. SITUATION SANITAIRE

La situation épidémiologique reste calme malgré une légère tendance saisonnière à la hausse dans de paludisme dans plusieurs localités.

 

Organisation de l’atelier de diffusion des résultats de l’évaluation du système de contrôle du sel iodé.

Supervision de sites de l’évaluation thérapeutique des antipaludiques.

Lancement des travaux en commission sur l’adaptation du matériel générique de la PCIME

Evaluation épidémiologique rapide de l’onchocercose au Burundi

Mise à jour du Plan de contingence pour le Burundi

  1. CONTRIBUTION DES AGENCES DU SYSTEME DES NATIONS UNIES

Il a également fourni 145.685 Mt de nourriture à 49 projets pour 13.238 personnes vulnérables à travers tout le pays.

 

 

 

  1. CONTRIBUTION DE L’OMS

 

Adresses de contact :

Dr Lamine DIARRA, WR ai : ldiarraoms@cbinf.com

M. Marc NKUNZIMANA, Chargé de l’Information HIP : nkunzoms@cbinf.com