Dracunculose

Le Ghana utilise les messages instantanés sur smartphone pour accélérer la surveillance de la dracunculose

Geneva, Switzerland
16 mai 2014

Le programme ghanéen d’éradication du ver de Guinée a mis en place un service de messagerie instantanée afin de faire mieux connaître le système de récompense financière pour les personnes qui notifient des cas de dracunculose.1

Une campagne a été lancée le 1er mai 2014 pour accélérer l’échange de messages sur WhatsApp, une application sur smartphone qui connaît un grand succès, grâce à laquelle il est possible de s’envoyer des SMS, des messages audio et des images. Les concepteurs du projet espèrent atteindre environ 1000 personnes par semaine. Ce service pourra aussi être étendu à Facebook et aux médias sociaux.

Aucune transmission de la maladie du ver de Guinée n’a été constatée au Ghana depuis mai 2010 et le pays se trouve actuellement au stade de la précertification. Pour être déclaré exempt de dracunculose, un pays ne doit notifier aucun cas autochtone pendant trois ans consécutifs au moins ; c’est le cas aujourd’hui du Ghana.

Une équipe internationale de certification doit se rendre au Ghana du 7 au 23 juillet 2014 pour vérifier l’absence de transmission, déterminer si le système de surveillance est adéquat et étudier les dossiers et les enquêtes faisant état de cas présumés avant de soumettre son rapport à la Commission internationale pour la Certification de l'Éradication de la Dracunculose.

De 1995 à fin 2013, un total de 197 pays, territoires et zones (correspondant à 185 États Membres) ont été déclarés exempts de dracunculose.

Les derniers pays à avoir été déclarés exempts de dracunculose, en décembre 2013 sont des pays où la maladie était auparavant endémique (la Côte d’Ivoire, le Nigéria et le Niger) et des pays où la maladie n’a jamais sévi (l’Afrique du Sud et la Somalie).

De janvier à avril 2014, seuls neuf cas de maladie du ver de Guinée ont été notifiés à l’OMS.

La feuille de route de l’OMS sur les maladies tropicales négligées fixe comme objectif l’interruption de la transmission de la dracunculose au niveau mondial d’ici 2015.


1Le programme offre une récompense de H¢ 200 00 (cedis ghanéens) à quiconque signale à l’établissement de santé le plus proche ou à un agent de santé l’apparition d’un ver chez toute personne.

Liens connexes