Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Clampage du cordon pour la prévention de l’anémie ferriprive chez les nourrissons : moment optimal

Au moment de la naissance, le nouveau-né est encore relié à sa mère par le cordon ombilical, qui fait partie du placenta. Pour détacher le nouveau-né du placenta, on clampe généralement le cordon ombilical, avant de le couper.

Un clampage est généralement considéré comme précoce s’il est effectué dans les 60 premières secondes après la naissance, tandis qu’il est considéré comme tardif lorsqu’on laisse passer plus d’une minute après la naissance ou quand on attend que les pulsations cessent à l’intérieur du cordon avant de le clamper.

Retarder le clampage du cordon permet de maintenir la circulation du sang entre le placenta et le nouveau-né, ce qui peut améliorer le bilan en fer du nourrisson jusqu’à six mois après la naissance. Ceci peut être particulièrement important pour les nourrissons qui vivent dans des pays pauvres où l’accès aux aliments riches en fer est plus difficile.

Recommandations de l'OMS

Un clampage tardif du cordon ombilical (environ une à trois minutes après la naissance) est recommandé pour toutes les naissances pendant que l’on commence simultanément à dispenser les soins essentiels au nouveau-né.

Un clampage précoce du cordon (moins d’une minute après la naissance) n’est pas recommandé à moins que le nouveau-né ne s’asphyxie et ne doive être transporté en réanimation.


Il s'agit d'un résumé des recommandations de l'OMS relatives à cette thématique nutritionnelle. L'ensemble complet des recommandations est présenté dans les directives et les documents d'orientation répertoriés plus bas dans la section «Documents OMS».

Documents OMS


Directives de l'OMS approuvées par le Comité d'évaluation

Données factuelles


Revues systématiques utilisées pour élaborer les directives

 

Partager

Dernière mise à jour:

12 mars 2015 15:41 CET

Intervention de catégorie 1

Des directives ont été approuvées récemment par le Comité d'évaluation des directives de l'OMS.

Mise en œuvre

La base de données mondiale de l'OMS sur la mise en œuvre des actions en matière de nutrition (GINA) contient les politiques nutritionnelles, les stratégies, les plans d'action et la législation du monde entier.