Bibliothèque électronique de données factuelles pour les interventions nutritionnelles (eLENA)

Réduire la morbidité et la mortalité et améliorer la croissance des nourrissons de faible poids de naissance grâce à la méthode “mère kangourou”

Chaque année, plus de 20 millions d’enfants naissent avec un poids de moins de 2500 g – plus de 96% d'entre eux dans des pays en développement. Ces nourrissons de faible poids de naissance sont exposés à un risque accru de morbidité et de mortalité néonatales.

Les soins néonatals normalement dispensés aux nourrissons de faible poids de naissance sont coûteux et nécessitent à la fois un personnel très compétent et un soutien logistique ininterrompu. Les éléments d’appréciation dont on dispose permettent de penser que la méthode dite de la “mère kangourou” constitue une alternative sûre et efficace aux soins néonatals traditionnels, en particulier là où les ressources sont insuffisantes, et qu’elle est susceptible de faire reculer la morbidité et la mortalité des enfants de faible poids de naissance tout en améliorant la croissance et l’alimentation au sein.

La méthode de la “mère kangourou” suppose:

  • un contact peau à peau précoce, permanent et prolongé entre la mère et son nouveau-né;
  • une alimentation fréquente, exclusivement au sein;
  • un départ rapide de la maternité.

Documentation de l’OMS


Éléments d’appréciation


Études Cochrane
Autres études systématiques
Essais cliniques
Partager

Dernière mise à jour:

18 septembre 2013 14:12 CEST

Intervention de catégorie 2

Il y a des recherches de grande ampleur mais il n’existe pas de directives récentes qui aient été approuvées par le Comité d’évaluation des directives de l’OMS.