Iraq: Note d'information OMS sur la santé

Bagdad

Il ressort d’informations provenant de la capitale iraquienne que les hôpitaux de Bagdad et du sud de l’Iraq reçoivent un nombre croissant de blessés. Les hôpitaux de Bagdad restent toutefois assez bien approvisionnés et sont toujours en mesure de fonctionner.

Bassora

Le Comité international de la Croix-Rouge signale que ses ingénieurs chargés de l’assainissement ont réussi à maintenir l’approvisionnement en eau d’environ 60 % de la population de la ville. L’OMS reste gravement préoccupée par le sort des 40 % qui n’ont pas d’accès à l’eau potable.

Gouvernorats du Nord

Dans les trois Gouvernorats du Nord, l’OMS s’emploie activement à appuyer les dispensateurs de soins locaux et à vérifier les informations faisant état de flambées de maladie. Dans le Gouvernorat de Dohuk, on a constaté une forte augmentation de l’incidence des infections respiratoires aiguës (une augmentation de 93% étant signalée par trois centres de santé du sous-district de Deralok). Des investigations sont en cours concernant deux cas signalés de rougeole. Cette situation est peut-être liée à un accroissement de la population locale (de plus de 63%) au cours de la même période, à mesure que les gens quittent les villes pour se rendre dans les bourgades ou les villages. L’OMS aide aussi les centres de santé des Gouvernorats du Nord à acheter des combustibles, des réservoirs de carburant et d’autres fournitures, ainsi qu’à recueillir et à analyser des données.

En fin de semaine, est arrivé à Amman le matériel de lutte contre le choléra et le matériel de soins aux blessés envoyé depuis l’entrepôt de l’Organisation mondiale de la Santé à Brindisi, en Italie. Ce matériel sera acheminé en Iraq dès que la situation le permettra. Le matériel de lutte anticholérique comprend des médicaments et des perfusions permettant de traiter 2500 cas de diarrhée sévère. Le matériel destiné aux blessés comprend des médicaments et des analgésiques narcotiques pouvant servir à 800 interventions chirurgicales d'urgence.


Pour plus de renseignements, s’adresser aux porte-parole de l’OMS, Fadela Chaib à Amman (00 4179 475 5556) ou Iain Simpson à Genève (00 4179 475 5534).

Les spécialistes ci-après de l’OMS peuvent répondre aux questions des journalistes :
Dr G. Popal, Chef du Bureau de l’OMS en Iraq (+962 795 7092) ;
Dr Mohamed Jama, Directeur régional adjoint, Bureau régional OMS de la Méditerranée orientale, Le Caire (+202 276 5026) ;
Dr Jim Tulloch, Coordonnateur régional de la santé (+4179 509 0640) ;
Dr David Nabarro, Directeur exécutif, OMS Genève (+41 22 791 2363, +41 79 217 3446)

Partager