Grippe aviaire

La situation sanitaire dans le monde

« Cette année, il faudra surtout se préoccuper de la grippe aviaire » -- Philippines

« Les pays en développement sont-ils suffisamment bien préparés en cas de [pandémie de grippe aviaire] ? » -- Eve Bardelli, France

« A une époque où il est possible de voyager rapidement partout dans le monde, l'OMS se doit s'attaquer en priorité aux maladies transmissibles » -- Leah D Lukins, Etats-Unis d'Amérique

La grippe aviaire est le problème de santé qui préoccupe le plus les personnes ayant participé à l'enquête. Jusqu’à présent, il y a eu relativement peu de cas d’infection par le virus H5N1 de la grippe aviaire chez l’homme (138 cas, dont 71 mortels, au 15 décembre) mais il y a eu des conséquences graves sur les élevages de volailles et sur l'ensemble du secteur agricole. Le principal danger pour l'homme est une mutation du virus, qui risquerait de déclencher une pandémie. Compte tenu de la nature de la maladie et de la vitesse et de l’intensité du trafic aérien international de nos jours, un virus susceptible de déclencher une pandémie pourrait atteindre tous les continents en moins de trois mois.

La lutte contre la grippe aviaire, la surveillance et la préparation face à une future pandémie sont, pour l'OMS, des priorités absolues. En 2005, l'Organisation a collaboré étroitement avec ses partenaires pour améliorer la surveillance de la grippe animale et humaine, pour analyser l’évolution éventuelle du virus H5N1 et pour aider les pays à se préparer à une pandémie de grippe. L'Organisation a également comme priorité de fournir en permanence sur son site web des informations sur l'évolution de la situation.

LIENS CONNEXES

Partager