Face à la déficience auditive

3 mai 2006

Cinthia Mendes Pereira
OMS/Chris de Bode
Cinthia a subi un diagnostic précoce et a pu être appareillée

Ces histoires sont les dernières d'une série consacrée à des personnes qui vivent avec des maladies chroniques. Dans un monde où de plus en plus de gens meurent de maladies chroniques et où des millions d'autres restent handicapés, ces histoires visent à montrer les graves conséquences des maladies chroniques pour les individus et leurs familles.

Ces trois personnes - Marinah, Luciano et Cinthia - sont atteintes de déficience auditive ou de surdité. Comme des millions d'autres de par le monde, leurs histoires sont importantes car la déficience auditive est trop souvent une "maladie invisible", qui passe inaperçue et qui est sous-estimée.

Sur la plan mondial, on estime que 278 millions de personnes souffrent d'une perte auditive modérée ou profonde des deux oreilles. Parmi les personnes qui ont besoin d'une aide auditive, moins d'une sur 40 en dispose. Quatre-vingt pour cent des personnes atteintes de déficience auditive vivent dans des pays à bas ou moyen revenus et un quart des déficiences auditives surviennent pendant l'enfance.

Ces histoires montrent comment des moyens simples et peu coûteux permettent de prévenir et de gérer la déficience auditive et de contribuer à améliorer la vie des gens. L'OMS recommande le dépistage et l'intervention précoces comme moyen clé de prévenir et de gérer la déficience auditive. Les interventions les plus efficaces peuvent être réalisées au premier niveau de soins de santé.

Photorécits

Face à la déficience auditive: L'histoire de Marinah

Face à la déficience auditive: Les histoires de Luciano et de Cinthia

Liens connexes

Partager