Panser les plaies d'Abyei au Soudan grâce à l’aide sanitaire

2 juillet 2008

Enfant pose sa tête sur l’épaule de sa mère
UNMIS/Tim McKulka

Le calme étant revenu à Abyei, ville au centre-ouest du Soudan, où des affrontements armés se sont produits en mai dernier, l’OMS et ses partenaires des Nations Unies planifient le retour des milliers de personnes déplacées chez elles.

Dès le début des combats, près de 60 000 personnes ont fui dans des camps en zone rurale et dans les communautés voisines. Des flambées de maladies infectieuses, le manque d’eau potable et la malnutrition ont constitué de graves menaces pour la santé des personnes déplacées dans des camps et des villages surpeuplés.

La lutte contre les risques sanitaires auxquels les personnes déplacées par le conflit sont exposées et le rétablissement des services de santé de base pour la population qui revient sont des priorités pour les autorités gouvernementales, l’OMS et ses partenaires.

Après l’accord intervenu début juin entre les belligérants pour mettre fin à la violence en ville et encourager le retour de la population locale, le représentant de l’OMS au Soudan, le Dr Mohammed Abdur Rab et d’autres responsables de l’aide humanitaire se sont rendus à Abyei pour évaluer les besoins.

Ce reportage témoigne de la crise humanitaire sur place et des principaux aspects des secours engagés.

Photo reportage

Liens connexes

Réunions et consultations

Ressources documentaires