Organisation mondiale de la Santé

Namibie: les avantages d'un accès rapide aux traitements antirétroviraux

Patients dans une salle d’attente de l’Hôpital de Katutura à Windhoek en Namibie.
OMS/James Oatway

L’hôpital public de Katutura a commencé à administrer les thérapies antirétrovirales (ARV) en 2003, au commencement de l'inititiative mondiale visant à ce que trois millions de personnes puissent bénéficier de ces traitements au plus tard en 2005. Bien que la cible n’ait été atteinte qu'en 2007, elle a favorisé l’extension des traitements dans les pays à revenu faible et intermédiaire.

© OMS. Tous droits réservés