Organisation mondiale de la Santé

Namibie: les avantages d'un accès rapide aux traitements antirétroviraux

 Lazarus, patient séropositif de 32 ans.
OMS/James Oatway

Lazarus, 32 ans et sa femme sont séropositifs. Tous deux sont sous traitement antirétroviral depuis quatre ans à l’hôpital de Katutura et leurs trois enfants sont séronégatifs. Lazarus a bien réagi à ses médicaments. «J’ai une vie heureuse et mon traitement marche», déclare-t-il. Nombre de ses amis, dit-il, sont aussi infectés.

© OMS. Tous droits réservés