Organisation mondiale de la Santé

Namibie: les avantages d'un accès rapide aux traitements antirétroviraux

Femme séropositive dans un hôpital visité par le Dr Kevin De Cock de l’OMS.
OMS/James Oatway

Les complications médicales de Francina mettent en évidence que «si le traitement antirétroviral est simple, il n’est pas toujours aussi facile que cela», explique le Dr De Cock, sur la photo au chevet de la malade hospitalisée. L’OMS et ses partenaires mettent sur pied la première évaluation nationale de la pharmacorésistance du VIH en Namibie et l’hôpital de Katutura est un site pilote pour cette étude.

© OMS. Tous droits réservés