Soins de santé à Badakshan en Afghanistan: des solutions pour les zones isolées

Mai 2010

Une équipe mobile de Merlin arrive au village afghan de Khaspak dans la province de Badakshan.
OMS/Chris Black

Il pleut à verse. Le médecin et une sage-femme portant la burqa s’agrippent à leur monture pour remonter, au trot, la rivière agitée. Ils arrivent dans le village isolé de Khaspak, où nombre des 800 et quelques habitants attendent patiemment l’agent de santé qualifié qu’ils ont la possibilité de rencontrer une fois par mois.

Comme dans beaucoup d’autres villes pauvres et isolées de la province du nord-est de l’Afghanistan, les habitants de Khaspak vivent loin des dispensaires et des hôpitaux. À la place, ils comptent surtout sur les équipes médicales mobiles qui se déplacent pour venir les soigner.

Dans un pays frappé par de nombreuses crises humanitaires, la province de Badakshan est particulièrement exposée. On y recense par exemple 6500 décès de femmes pour 100 000 naissances vivantes, un chiffre presque quatre fois supérieur à la moyenne nationale alors que le taux de mortalité maternelle du pays est le deuxième plus élevé au monde.

Ce reportage illustre les difficultés rencontrées pour donner accès aux soins dans ces villages isolés. Il présente en particulier deux initiatives destinées à améliorer les soins de santé pour les habitants de la province: la mise en place de dispensaires mobiles et la formation de femmes agents de santé pour travailler dans les dispensaires communautaires.

Photo-reportage

Lien

Ressources documentaires