Répondre aux nouveaux besoins d'Haïti en matière de santé

Février 2010

Des femmes se reposent à l'extérieur d'un hôpital pour personnes âgées de Port-au-Prince qui s'est effondré lors du séisme d'Haïti
Photo ONU/Marco Dormino

Plus d'un mois après le séisme qui a dévasté Haïti, plus de 300 000 blessés et près d'un million de personnes vivent dans des campements provisoires ou dans des familles d'accueil après avoir perdu leurs maisons.

Au lendemain du séisme du 12 janvier, il a fallu d'urgence sauver des vies et dispenser des soins aux grands traumatisés, qui par centaines ont subi des amputations. Il était également crucial d'assurer l'accès aux médicaments et de dispenser des soins de base d'urgence et des soins secondaires.

Il y a cependant aujourd'hui des besoins sanitaires nouveaux. Il faut assurer des soins postopératoires, réadapter les handicapés et les traumatisés, ainsi qu'assurer des soins de santé de base et primaires, notamment aux mères, aux enfants et aux personnes atteintes de troubles mentaux, lutter contre les maladies chroniques et relancer les programmes de vaccination.

Lutter contre la maladie et assurer de l'eau potable sont aussi des besoins essentiels pour les centaines de milliers de personnes qui vivent dans des campements provisoires à l'approche de la saison des pluies et des ouragans. Il est également de la plus haute importance de renforcer la coordination entre les partenaires de santé et de rendre disponibles médicaments et autres fournitures médicales.

Pour répondre à tous ces besoins au cours des 12 prochains mois, l'OMS et ses partenaires ont lancé le 18 février un nouvel appel d'urgence sollicitant plus de 100 millions de dollars.

Photo-reportage

Liens

Réunions et consultations

Ressources documentaires