Fédération de Russie: Vlad Sanotsky

Vlad Sanotsky a 29 ans. Vous pourriez penser qu’atteint du syndrome de Down, il est limité. En l'écoutant parler de sa vie, vous réalisez combien sa vie peut être riche.

Je m’appelle Vlad. J’ai 29 ans et je vis avec ma mère. Nous allons partout ensemble. Elle ne me laisse aller seul nulle part, parce qu’elle a peur qu’on me fasse du mal ou se moque de moi. Je joue dans un théâtre et je suis très bon acteur. J’aime également la poésie et je sais de nombreux poèmes par cœur. Je suis des cours de musique deux fois par semaine. Je joue de la flûte.

Je suis un champion de natation – j’ai gagné de nombreuses médailles. Mais, lorsque j’étais en maternelle, la maîtresse me disait que j’étais trop rapide pour elle. Ils ne pouvaient me rattraper. À l’école, dans les cours de gymnastique, ils ne voulaient pas me laisser jouer au football. Je veux dire le professeur de gym et les autres enfants. Mais j’ai nagé en compétition en Belgique et aux USA – et gagné des médailles.

Fédération de Russie: Vlad Sanotsky Je m’appelle Vlad. J’ai 29 ans et je vis avec ma mère. Nous allons partout ensemble. Elle ne me laisse aller seul nulle part, parce qu’elle a peur qu’on me fasse du mal ou se moque de moi. Je joue dans un théâtre et je suis très bon acteur. J’aime également la poésie et je sais de nombreux poèmes par cœur. Je suis des cours de musique deux fois par semaine. Je joue de la flûte. Je suis un champion de natation – j’ai gagné de nombreuses médailles. Mais, lorsque j’étais en maternelle, la maîtresse me disait que j’étais trop rapide pour elle. Ils ne pouvaient me rattraper. À l’école, dans les cours de gymnastique, ils ne voulaient pas me laisser jouer au football. Je veux dire le professeur de gym et les autres enfants. Mais j’ai nagé en compétition en Belgique et aux USA – et gagné des médailles. Lorsque ma mère et moi partions en vacances, et que j’étais sur la plage, les autres enfants m’ignoraient et se moquaient de moi. Personne ne voulait me parler. Mais après m’avoir vu nager, ils commençaient à me saluer et à me parler. Malheureusement, je ne nage plus, mais j’aurais adoré continuer. J’aime aussi la musique classique et le ballet.

Partager