Organisation mondiale de la Santé

VIH/sida

Portrait d’une femme souriante
OMS/James Oatway 2009

Au milieu de 2016, il y avait dans le monde 18,2 millions de personnes sous traitement antirétroviral.

Parmi elles, près de 16 millions vivaient dans des pays à revenu faible ou intermédiaire. En 2016, l’OMS a publié la deuxième édition anglaise des Lignes directrices unifiées sur l’utilisation des antirétroviraux pour le traitement et la prévention de l’infection à VIH contenant plusieurs nouvelles recommandations, notamment celle de fournir, indépendamment de la numération des cellules CD4, un traitement antirétroviral à vie à tous les enfants, adolescents et adultes vivant avec le VIH, et notamment à toutes les femmes enceintes ou allaitantes, en commençant le plus tôt possible après le diagnostic de l’infection.
L’OMS a également élargi ses précédentes recommandations tendant à offrir une prophylaxie avant l’exposition au VIH à certaines personnes particulièrement exposées au risque d’infection par le virus. D’autres traitements de première intention sont également recommandés.

© OMS. Tous droits réservés