Organisation mondiale de la Santé

10 faits sur la couverture sanitaire universelle

Un agent de santé contrôle la tension artérielle d’un patient dans un centre de soins de santé primaires au Kirghizistan.
OMS/Igor Sapozhnikov

La meilleure façon d’assurer une couverture universelle est de répartir les coûts dans l’ensemble de la population.

Ainsi, les personnes versent des cotisations ou contributions obligatoires – par le biais d’impôts et/ou de primes d’assurance – à un fonds qui met en commun des ressources sur lesquelles elles pourront compter en cas de maladie, indépendamment du montant versé. Au Kirghizistan, par exemple, la mise en commun des recettes générales et des charges sociales réservées à l’assurance-maladie a contribué à améliorer l’accès aux soins de santé.

© OMS. Tous droits réservés