Organisation mondiale de la Santé

Prévention de la violence

La responsable de l'Unité des personnes vulnérables de la Mission intégrée des Nations Unies au Timor-Leste (à droite) parle avec une femme victime de viol et témoin d'un meurtre  (2007)
UN Photo/Martine Perret

Les répercussions de la violence sur la santé ne sont pas uniquement d'ordre physique.

Sur le long terme, on peut observer des dépressions, des troubles mentaux, des tentatives de suicide, des douleurs chroniques, des grossesse non désirées, des infections par le VIH/sida et d'autres infections sexuellement transmissibles. Les enfants qui sont victimes de violence risquent davantage de sombrer dans l'abus d'alcool et de drogue et d'avoir des comportements sexuels à haut risque. Cela peut entraîner, des décennies plus tard, des maladies chroniques telles que des cardiopathies et des cancers, et des infections sexuellement transmissibles.

© OMS. Tous droits réservés