Dossiers et reportages

Soutenir la prise en charge médicale des réfugiés au Liban

Réfugiée syrienne au Liban, Amira souffre d’une maladie rénale potentiellement mortelle et a besoin d’être dialysée deux fois par semaine.
OMS/P. Balladelli

Janvier 2016 - Avec l’augmentation du nombre des réfugiés, le système de santé libanais est dépassé, ce qui entraîne des pénuries de médicaments et d’autres fournitures.
Pour remédier à la situation, l'OMS collabore avec le ministère de la Santé publique pour fournir des médicaments supplémentaires et autres fournitures.
Ainsi, des médicaments pour 150 000 personnes souffrant d’hypertension artérielle, de cardiopathies, de diabète, d’asthme, de troubles mentaux et d’autres pathologies chroniques ont pu être fournis.