Organisation mondiale de la Santé
La réalité des maladies chroniques
Malri : les conséquences de l'obésité
Malri Twalib
OMS/Chris de Bode

Aujourd'hui, Malri n'est pas en meilleure santé. Il continue à consommer trop de porridge et de graisses animales et pas assez de fruits et de légumes.

« Pendant la saison sèche, il est tout simplement trop difficile de trouver des fruits et légumes à un prix raisonnable », dit Fadhila, sa mère.

© 2005 Organisation mondiale de la Santé. Touts droits réservés.