Améliorer la santé des femmes et des enfants en Afghanistan

Novembre 2011

Le système de santé afghan est toujours confronté à de nombreux problèmes. Cependant, le nombre d’agents de santé ayant reçu une formation qui contribuent à la prestation de soins de santé de meilleure qualité pour un nombre toujours plus grand de personnes ne cesse de croître.

Plus précisément, un plus grand nombre de femmes agents de santé qualifiées est encore nécessaire pour répondre aux besoins de soins des femmes et des enfants dans le pays. Au cours des dernières années, l’OMS a contribué à la mise en place de cours de formation destinés aux sages-femmes en Afghanistan. Ceux-ci ont permis la formation de plus de 2700 sages-femmes depuis 2003.

L’OMS s’efforce aussi d’améliorer les services de planification familiale du pays et de renforcer les capacités du personnel de santé à mener des recherches dans le domaine de la santé génésique. Ces initiatives ont permis d’améliorer les conditions dans lesquelles se déroulent les accouchements et les soins prénatals.

Le reportage-photo ci-dessous montre quelques aspects des initiatives en matière d’obstétrique et de formation qui contribuent à améliorer les soins de santé destinés aux femmes et aux enfants en Afghanistan.

OMS/Christopher Black

Des étudiantes de l’école de formation en obstétrique de Faizabad, qui a été créée par l’OMS en 2007.



OMS/Christopher Black

Farzana Darkhani dispense un cours aux étudiantes de l’école de formation en obstétrique de Faizabad.



OMS/Adela Mubasher, Afghanistan

Une sage-femme fait une démonstration de la bonne technique de lavage des mains.



Afghan Public Health Institute/Farzana Salimi, Afghanistan

Des femmes apprennent à d’autres femmes comment utiliser le partographe, un instrument fiable pour enregistrer graphiquement les progrès du travail.


OMS/Adela Mubasher, Afghanistan

Des étudiantes en obstétrique de Faizabad apprennent à s’occuper des nouveau-nés.



OMS/Adela Mubasher, Afghanistan

Formation pratique à l’obstétrique d’urgence et aux soins au nouveau-né à l’hôpital Malalai de Kaboul.



Afghan Midwives Association/Pashtoon Azfar

Une sage-femme écoute le rythme cardiaque du fœtus au cours du travail.


Afghan Midwives Association/Pashtoon Azfar

Une sage-femme aide une mère à s’occuper de son bébé.


OMS/Nathalie Kapp

Des membres du personnel de santé apprennent à utiliser l’outil d’aide à la prise de décisions à l’usage des clients et des prestataires de la planification familiale publié par l'OMS.



Isabelle Cazottes

Ces jeunes filles abordent la question de la planification familiale dans le cadre d’une évaluation stratégique de la planification familiale soutenue par l’OMS.


UNICEF/Khemka

Une jeune mère de 18 ans tenant son bébé dans les bras à l’hôpital Faizabad dans la province de Badakshan.


OMS/Adela Mubasher, Afghanistan

Des femmes venues consulter au centre de soins prénatals de l’hôpital Malalai de Kaboul.



OMS/Christopher Black

Une infirmière vaccine un jeune enfant au centre de santé général de Char Qala Waziribad, à Kaboul.

Partager