Que fait l'OMS pour aider les pays à améliorer la sécurité sanitaire des aliments ?

Poser une question en ligne
18 mai 2010

Q: Que fait l'OMS pour aider les pays en développement à traiter les questions de sécurité sanitaire des aliments?

R: Au niveau de la production, du traitement, de la distribution et de la préparation des aliments, la tendance dans le monde évolue vers une demande accrue pour la recherche sur la sécurité sanitaire des aliments afin de garantir un approvisionnement plus sûr à l'échelle mondiale. L'OMS fait porter ses efforts sur l'ensemble de la chaîne de production, du producteur au consommateur, pour repérer les points où les contaminations se produisent le plus souvent et peuvent être évitées.

Afin de réduire la charge des maladies d'origine alimentaire, l'OMS collabore avec les pays pour établir ou renforcer les systèmes nationaux de sécurité sanitaire des aliments et leur permettre ainsi de gérer efficacement leur approvisionnement. Les axes principaux de son action sont les suivants :

  • améliorer la surveillance des maladies d'origine alimentaire et le contrôle des produits chimiques ;
  • améliorer les moyens des États Membres pour être informés en temps utile des flambées de maladies d'origine alimentaire, pour communiquer les informations par le biais d'INFOSAN, réseau des autorités sanitaires des aliments, et ainsi limiter les effets de ces flambées;
  • fixer les normes sur le contenu et la qualité des aliments par le biais de la Commission du Codex Alimentarius (avec l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture) ;
  • mettre au point des méthodes d'évaluation du risque pour les nouveaux aliments, y compris les nutriments et les aliments fonctionnels ;
  • donner des orientations pour endiguer les résistances aux antimicrobiens qui peuvent se propager à l'homme à partir des animaux qu'il consomme ;
  • organiser des cours de formation aux techniques de laboratoire et à l'épidémiologie dans les secteurs de la santé humaine, de la santé animale et de la sécurité sanitaire des aliments par le biais du réseau OMS Global Salm-Surv (un réseau mondial de laboratoires et de personnes travaillant sur la surveillance, l'isolement, l'identification et les analyses de la résistance aux antimicrobiens de Salmonella) afin d'améliorer la surveillance des maladies d'origine alimentaire ;
  • fournir un programme externe d'assurance de la qualité et un service d'essais de référence et d'approvisionnement pour les laboratoires ;
  • examiner la sécurité des nouvelles technologies dans le domaine de l'alimentation, y compris pour les aliments issus des biotechnologies ;
  • établir une communication efficace sur les risques relatifs aux aliments ;
  • mettre au point des outils de formation et de communication pour développer les bonnes pratiques de manipulation et de préparation des aliments, dont les Cinq clefs pour des aliments plus sûrs ;
  • améliorer la coopération internationale sur les questions de sécurité sanitaire des aliments.

LIENS CONNEXES

Partager