Y a-t-il suffisamment d'agents de santé dans la plupart des pays?

Questions-réponses
28 février 2008

Q: Y a-t-il suffisamment d'agents de santé dans la plupart des pays?

R: Cinquante-sept pays, situés pour la plupart en Afrique et en Asie, sont confrontés à de graves pénuries des personnels de santé. Selon les estimations de l'OMS, il faudrait au moins
2  360 000 agents assurant les soins et 1 890 000 personnes travaillant dans des services de gestion et d'appui, soit au total
4 250 000 personnes, pour répondre aux besoins.

C'est l'Afrique subsaharienne qui connaît les plus grandes difficultés. Alors qu'on y recense 11% de la population mondiale et 24% de la charge mondiale de morbidité, seuls 3% des agents de santé y exercent. La situation est critique dans 36 pays, qui comptent moins de 2,3 médecins, infirmières et sages-femmes pour 1000 habitants. Ces pays ne sont donc pas en mesure d'assurer régulièrement les soins de base les plus indispensables. Par exemple, ils n'arrivent pas en général à atteindre une couverture de 80 % pour la vaccination antirougeoleuse, ni à assurer la présence d'un professionnel qualifié à tous les accouchements. Si des mesures ne sont pas prises rapidement, la pénurie s'aggravera.

Dans les pays développés, l'augmentation des maladies chroniques des populations âgées et le vieillissement des personnels de santé entraînent une demande toujours plus forte de main d'œuvre. Confrontés à de mauvaises conditions de travail chez eux et attirés par des salaires plus élevés à l'étranger, des milliers d'agents de soins des pays en développement partent chaque année travailler dans les pays riches et aggravent ainsi les situations de pénurie.

Pour résoudre cette crise, il faut dès maintenant investir davantage et directement dans la formation et l'appui aux agents de santé. Il faut trouver des fonds initiaux pour en former davantage. Une fois qu'ils seront diplômés et auront intégré la vie professionnelle, il faudra davantage d'argent pour payer leurs salaires. Pour former et payer les salaires des quatre millions d'agents de santé qui sont nécessaires pour combler les manques dans les 57 pays connaissant une grave situation de pénurie, il faudra augmenter les budgets de la santé d'au moins dix dollars par habitant et par an. Aucun de ces pays ne pourra y arriver seul et ils auront besoin de l'aide internationale.

L'OMS exhorte tous les pays à donner la priorité aux personnels de santé et à élaborer des plans nationaux de gestion. Les gouvernements doivent par ailleurs investir dans la formation continue des agents de santé qui exercent déjà, de façon à ce qu'ils restent au fait de l'évolution des priorités.

Liens

Partager