Questions-réponses sur la maladie à virus Zika et ses complications

6 septembre 2016

Résumé de la situation

La propagation du virus Zika au Brésil s’est accompagnée d’une hausse sans précédent du nombre d’enfants dont la tête est anormalement petite à la naissance (microcéphalie). En outre, plusieurs pays, dont le Brésil, ont signalé une forte recrudescence du syndrome de Guillain Barré, trouble neurologique qui peut entraîner la paralysie et la mort.

Sur la base des recherches, les scientifiques s’accordent à penser que le virus Zika est une cause de microcéphalie et de syndrome de Guillain-Barré.

Informations générales sur le virus Zika

Comment contracte-t-on le virus Zika?

Le virus Zika se transmet principalement par la piqûre d’un moustique Aedes infecté; c’est ce même moustique qui transmet en outre le chikungunya, la dengue et la fièvre jaune.

De récentes études en laboratoire ont montré qu’en conditions expérimentales, les moustiques du genre Culex étaient incapables de transmettre le virus Zika, et il est peu probable qu’ils jouent un rôle dans l’actuelle épidémie de maladie à virus Zika. Le virus Zika est également transmissible par des rapports sexuels.

Dans quelles régions le virus Zika sévit-il?

On signale la transmission locale du virus Zika par le moustique Aedes en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Il existe 2 types de moustique Aedes capables de transmettre le virus Zika. Le plus souvent, le virus Zika est propagé par le moustique Aedes aegypti dans les régions tropicales et subtropicales. Le moustique Aedes albopictus transmet également le virus et est capable d’hiberner pour survivre dans des régions aux températures plus basses.

Le phénomène El Niño peut-il avoir un effet sur la transmission du virus Zika?

Le moustique Aedes aegypti se reproduit dans les eaux stagnantes. Sécheresses prononcées, inondations, pluies torrentielles et élévation de la température sont autant d’effets connus du phénomène El Niño – un réchauffement de la partie centrale et orientale de l’océan Pacifique tropical.

On peut s’attendre à une prolifération des moustiques à la suite du nombre croissant de gîtes larvaires favorables. Des mesures peuvent être prises afin de prévenir et de limiter les effets du phénomène El Niño sur la santé.

Le moustique Aedes peut-il se déplacer d’un pays à un autre et d’une région à une autre?

Le moustique Aedes se déplace sur de petites distances: il ne peut pas voler plus de 400 mètres. Il peut néanmoins être transporté accidentellement d’un endroit à l’autre et introduire le virus Zika dans de nouvelles régions.

Quels sont les symptômes de la maladie à virus Zika?

Le virus Zika cause habituellement une maladie bénigne. Les symptômes les plus habituels comprennent une fièvre légère ou une éruption cutanée, qui font leur apparition quelques jours après la piqûre par un moustique infecté. Même si la plupart des personnes touchées ne développeront aucun symptôme, d’autres peuvent présenter une conjonctivite ainsi que des douleurs musculaires et articulaires, et se sentir fatiguées. Les symptômes disparaissent habituellement au bout de deux à sept jours.

On n’a constaté aucune différence dans les symptômes présentés par les femmes enceintes ou non infectées par le virus Zika.

Comment pose-t-on le diagnostic de la maladie à virus Zika?

Le diagnostic se fonde sur les symptômes et les antécédents récents de la personne (par exemple piqûres de moustique ou voyage dans une région où le virus Zika est présent). Des tests en laboratoire peuvent confirmer la présence du virus Zika dans le sang. Néanmoins, il se peut que ce diagnostic ne soit pas fiable, étant donné qu’il peut se produire une réaction croisée entre Zika et d’autres virus comme la dengue, le virus West Nile et la fièvre jaune. Une des priorités de la recherche-développement consiste à mettre au point un test fiable, rapide, à faire sur le lieu même des soins.

Comment traite-t-on la maladie à virus Zika?

Les symptômes de la maladie à virus Zika peuvent être traités à l’aide de médicaments courants contre la douleur et la fièvre ; il est également conseillé de se reposer et de boire beaucoup d’eau. En cas d’aggravation des symptômes, il convient de consulter un médecin.

Partager