Questions-réponses sur la maladie à virus Zika et ses complications


Mise à jour du système de classification des pays concernés par le virus Zika

Pourquoi a-t-on besoin d’un système de classification des pays concernés par le virus Zika?

Les organismes de santé publique comme l’OMS classent les pays afin de caractériser le niveau de transmission du virus Zika à un moment donné et son potentiel de propagation. Ces informations permettent aux pays de se préparer et de riposter à la menace, et d’adapter les recommandations de santé publique pour les habitants et les voyageurs.

Pourquoi ce système prend-il en compte uniquement la présence dans un pays du moustique Aedes aegypti et pas celle d’autres moustiques?

Le moustique Aedes aegypti est considéré comme le principal vecteur de la transmission du virus Zika car il est responsable de la plupart des flambées épidémiques de maladie à virus Zika. Le virus Zika peut être importé par des voyageurs infectés dans une zone qui n’est pas forcément touchée par une transmission du virus Zika à ce moment-là.

Si ces voyageurs sont piqués par des moustiques Aedes aegypti présents dans cette zone, ces derniers peuvent transmettre le virus à d’autres personnes et potentiellement amorcer un cycle de transmission. Les études visant à comprendre le rôle d’autres espèces de moustiques dans la transmission humaine ne sont pas concluantes à ce jour.

Quelles sont les catégories du système de classification des pays concernés par le virus Zika?

Ce système comporte 4 catégories:

  • Catégorie 1: zone touchée par une nouvelle introduction du virus Zika depuis 2015 ou zone dans laquelle le virus a été réintroduit, avec une transmission en cours.
  • Catégorie 2: zone dans laquelle la circulation du virus Zika avant 2015 est avérée OU zone touchée par une transmission en cours sans pour autant satisfaire aux critères des catégories 1 ou 3. Une flambée épidémique de maladie à virus Zika peut aussi survenir dans les zones appartenant à la catégorie 2.
  • Catégorie 3: zone dans laquelle la transmission est interrompue mais avec un risque de transmission future.
  • Catégorie 4: zone dans laquelle le moustique Aedes aegyptiest présent mais exempte de transmission avérée actuelle ou passée du virus Zika.

Quelles sont les implications de cette classification pour la santé publique ?

L’OMS encourage vivement tous les pays dans lesquels le moustique Aedes aegypti est présent, qu’ils aient déjà été touchés par une transmission du virus ou non, à renforcer les systèmes d’alerte précoce pour la maladie à virus Zika et les complications neurologiques graves associées à cette affection. L’infection à virus Zika est généralement bénigne. Néanmoins, des études ont montré que le virus Zika est une cause de syndrome congénital associé à l’infection à virus Zika, une affection qui touche les nouveau-nés et les nourrissons qui ont été exposés au virus Zika avant la naissance.

Pour prévenir ce syndrome congénital, il est important de suivre les évolutions de l’infection à virus Zika. L’OMS a publié un ensemble de lignes directrices pour aider les pays à se préparer et à riposter aux flambées épidémiques de maladie à virus Zika et à ses complications.

Comment le système de classification des pays concernés par le virus Zika a-t-il été élaboré?

L’OMS, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis d’Amérique et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies ont examiné collectivement les données de surveillance issues des pays et défini des niveaux de transmission du virus Zika et de risque à partir des données probantes actuellement disponibles.

En tant que groupe d’élaboration des orientations, ils ont préparé les orientations provisoires relatives au système de classification des pays concernés par le virus Zika.