Plus de 15 millions US$ supplémentaires pour le Fonds de réserve pour les situations d’urgence

27 mars 2018
Communiqué de presse

Les donateurs se sont engagés à verser 15,3 millions de dollars (US $) supplémentaires pour aider l’Organisation mondiale de la Santé à intervenir rapidement, en 2018, pour combattre les flambées épidémiques et les crises sanitaires humanitaires au moyen de son fonds de riposte d’urgence, le Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence (CFE).

L’Allemagne, le Canada, le Danemark, l’Estonie, le Koweït, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, la République de Corée et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ont annoncé des contributions allant de 20 000 à 5,6 millions 8 de dollars (US $) lors d’une conférence organisée au siège de l’OMS à Genève (Suisse), le lundi 26 mars, portant les niveaux de financement du CFE à 23 millions.

Cela permettra de financer rapidement l’action sanitaire au cours des prochains mois et de répondre ainsi aux besoins essentiels entre le moment où la nécessité d’une intervention d’urgence apparaît et celui où les fonds d’autres mécanismes peuvent être débloqués. L’OMS cherchera à obtenir de nouveaux engagements de donateurs pour atteindre sa cible de financement de 100 millions de dollars (US$) pour l’exercice biennal 2018-2019.

Le Danemark, le Koweït, le Luxembourg, Malte et la Norvège ont pris pour la première fois des engagements financiers. Le Royaume-Uni a quant à lui relevé son engagement global, qui est passé de 10,5 millions à 16 millions, ce qui en fait le deuxième plus gros donateur après l’Allemagne.

«Le CFE est un excellent investissement pour le Royaume-Uni. Nous sommes convaincus qu’il a un rôle déterminant à jouer dans les efforts mondiaux déployés pour prévenir et atténuer les situations d’urgence sanitaire. Aujourd’hui, nous nous engageons à apporter 4 millions de livres (5,6 millions de dollars US $) au Fonds de réserve et à collaborer avec l’OMS pour sensibiliser un plus large public à l’utilité décisive de cet outil. Le G7 et le G20 partagent la volonté du Royaume-Uni de voir le CFE correctement financé. Nous exhortons les autres États Membres et les donateurs à entendre l’appel de l’OMS et à apporter un soutien financier au Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence» a déclaré Alastair Burt, Ministre d'État du Royaume-Uni chargé du développement international.

La capacité du CFE à débloquer les fonds en 24 heures le distingue des mécanismes de financement complémentaires qui sont assortis de critères de financement distincts et ont des cycles de décaissement plus lents. Tandis que d’autres mécanismes de financement permettent de renforcer les opérations de riposte, aucun n’est conçu pour une réponse immédiate rapide. Le CFE a démontré qu’un faible investissement peut sauver des vies et réduire très fortement les coûts directs de la lutte contre les flambées épidémiques et de la riposte aux situations d’urgence.

«Sans le CFE, les flambées récentes de maladie à virus Ebola en République démocratique du Congo, de maladie à virus de Marburg en Ouganda et de peste pulmonaire à Madagascar auraient pu échapper à tout contrôle. En agissant de façon résolue et rapide, nous pouvons endiguer les flambées épidémiques et sauver des milliers de vies pour un coût bien inférieur à ce qui aurait été le cas en intervenant plus tardivement. Le CFE a démontré son utilité en tant que bien public mondial et doit pouvoir s’appuyer sur des investissements à long terme » a déclaré le Dr Peter Salama, Directeur général adjoint chargé de la préparation et de la riposte aux situations d’urgence.

Depuis 2015, le CFE a permis à l’OMS, aux autorités nationales et aux partenaires du secteur de la santé d’intervenir rapidement face à plus de 50 flambées épidémiques, crises humanitaires et catastrophes naturelles, allouant plus de 46 millions de dollars (US $) à cette fin. Il a fourni un appui dans plusieurs domaines : déploiement rapide d’experts; amélioration de la détection et de la notification des maladies; livraison de médicaments, de fournitures et d’équipements de protection individuelle; renforcement de la surveillance et de la vaccination ; amélioration de l’accès à l’eau et aux services d’assainissement et de santé; mobilisation communautaire; etc.

Le Ministre de la santé de Madagascar, le Dr Lalatiana Andriamanarivo, a appelé à renforcer le soutien au CFE, expliquant qu’il a largement contribué à endiguer une épidémie sans précédent de peste pulmonaire qui s’est rapidement propagée dans cet état insulaire en 2017.

«Nous appelons nos partenaires internationaux à soutenir le Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence afin de donner à l’OMS les moyens de répondre aux flambées épidémiques partout dans le monde, et de renforcer les capacités nationales à gérer les situations d’urgence sanitaire à l’avenir» a déclaré le Dr Andriamanarivo.

En 2017, le CFE a apporté près de 21 millions de dollars (US $) pour des opérations dans 23 pays, la plupart de ces crédits ayant été débloqués sous 24 heures. Plus de la moitié (56%) de ces crédits ont été débloqués pour financer les interventions dans la Région africaine de l’OMS, 28% ont été alloués à des interventions menées dans des pays de la Région OMS de la Méditerranée orientale, et 11% à des opérations dans la Région de l’Asie du Sud-Est.

Note aux rédactions

Le Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire distingue trois catégories de financement : le budget de base, qui couvre les fonctions essentielles ; le budget des appels, qui couvre les activités supplémentaires menées en réponse à des situations d'urgence sanitaire aigües ou prolongées ; et le Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence (CFE).

Le Fonds de réserve OMS pour les situations d’urgence (CFE) est reconstitué au moyen de contributions de donateurs non affectées au budget de base du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire. Les contributions sont mises en commun sous la forme de fonds souples (non affectés à des activités spécifiques).

Engagements annoncés à la Conférence des donateurs du CFE du 26 mars 2018

Pays
Montant en USD
Allemagne 2 638 037
Canada 785 546
Corée 1 000 000
Danemark 164 175
Estonie 61 350
Koweït 500 000
Luxembourg 613 497
Malte 20 000
Norvège 1 275 348
Pays-Bas 1 226 994
Royaume-Uni 5 555 556