[an error occurred while processing this directive]
 

Genre, femmes et santé

  OMS > Programmes et projets > Genre, femmes et santé > Violence à l'égard des femmes
imprimer

L'Etude multipays de l'OMS sur la santé des femmes et les violences familiales à l'égard des femmes: Page précédente | 1,2,3,4,5,6

Aperçu de la situation

  

La violence à l'égard des femmes a été reconnue comme étant un problème majeur de santé publique et de respect des droits de l'homme partout dans le monde. Néanmoins, le manque de données fiables sur ses causes profondes, son ampleur et ses conséquences ont été un gros obstacle important pour la recherche de solutions. En 1997, l'OMS a lancé un projet devant coûter plusieurs millions de dollars afin de recueillir de telles données : l'Etude multipays de l'OMS sur la santé des femmes et les violences familiales à l'égard des femmes.

Objectives

L' Etude multipays, dont les résultats seront bientôt connus, a pour objectifs :

  • D'arriver à des évaluations fiables de la prévalence des actes de violence à l'égard des femmes dans divers pays du monde, d'une manière cohérente et dûment étayée par des documents permettant de faire des comparaisons interpays ;
  • De réunir des renseignements sur le lien entre la violence à l'égard de femmes et une série d'autres conséquences pour la santé ;
  • De recenser les risques et les facteurs de protection contre les violences familiales à l'égard des femmes et de les comparer en tenant compte des divers contextes ;
  • D'explorer et de comparer les stratégies de lutte employées par les femmes victimes de violences familiales ;
  • D'utiliser les résultats aux niveaux national et international pour préconiser un accroissement des actions menées contre les violences familiales et sexuelles à l'encontre des femmes.

Situation actuelle

Jusqu'ici, en 2003, la collecte de données a été achevée dans les pays suivants: Bangladesh, Brésil, Japon, Namibie, Pérou, Samoa, Tanzanie et Thaïlande.

La Nouvelle-Zélande et la Serbie procèdent actuellement à des études en employant la même méthodologie de l'OMS.

En outre, dans quatre autres pays – Chili, Chine, Ethiopie et Indonésie – des projets de recherche sur la violence au foyer ont été entrepris et sont basés sur la méthodologie de l'Etude multipays.

Pour voir une version plus grande de la carte des activités de l'Etude multipays (ci-dessus), cliquer ici.

Pour lire la brochure qui décrit l'étude, présente les partenaires qui se sont unis pour réaliser cette étude, et prendre connaissance de l'impact de cette étude au niveau national, cliquer ici [pdf 108 Kb]

Préserver la sécurité des femmes

Quand on procède à des enquêtes sur la violence à l'égard des femmes, il faut bien tenir compte du fait qu'il s'agit d'un sujet très sensible pouvant comporter des risques. Les femmes qui subissent des violences éprouvent souvent un sentiment de honte, souhaitent protéger leur famille, trouver un compromis à des fidélités conflictuelles, et pour cet ensemble de raisons elles ont souvent beaucoup de peine à aborder le sujet. Parfois, les femmes qui parlent des violences subies sont ensuite même plus exposées à de nouvelles violences – et les chercheurs eux-mêmes, en essayant d'enquêter sur ce genre de problème, sont parfois attaqués pour "avoir causé des ennuis".

Les recommandations d'éthique et de sécurité qui ont été préparées pour l'étude multipays de l'OMS et d'autres recherches sur les violences familiales à l'égard des femmes sont résumées dans "Priorités aux femmes : Principes d'éthique et de sécurité recommandés pour les recherches sur les actes de violence familiale à l'égard des femmes". Pour visualiser cette brochure dans plusieurs langues, cliquer sur les liens ci-après.

Priorité aux Femmes [pdf 194kb]

Pourquoi envisager d'utiliser la méthodologie de l'OMS pour entreprendre des recherches sur les violences à l'égard des femmes ?

Nous encourageons d'autres partenaires à puiser dans notre riche expérience en utilisant cette méthodologie cohérente qui a fait ses preuves dans plusieurs milieux culturels. Utiliser cette approche pour diriger de nouvelles études est une façon importante d'accroître nos bases de données existantes et, par conséquent, un ensemble de données cohérentes et comparables. L'OMS est heureuse de pouvoir mettre le protocole, le questionnaire, les manuels et le système de saisie de données de l'Etude multipays à la disposition d'autres chercheurs. En contre-partie, l'OMS demande aux chercheurs qui utilisent ces moyens d'établir leurs données de manière à ce qu'elles se prêtent à des analyses transnationales et/ou d'autres travaux de recherche pour améliorer la méthodologie.

Si vous souhaitez procéder à des recherches en utilisant la méthodologie multipays et ses outils, ou si vous avez des questions relatives à cette étude, veuillez contacter contactez GWH.

L'Etude multipays de l'OMS sur la santé des femmes et les violences familiales à l'égard des femmes: 1,2,3,4,5,6

[an error occurred while processing this directive]